« J’ai décidé de me présenter, car je veux donner à chaque N’seloise et N’selois une confiance en eux », Matthieu Lubuya

50 Vues

Fils du terroir, Matthieu Luboya n’a pas hésité de se jeter dans la bataille électorale pour dit-il, rectifier les contres performances des ainés qui ont eu le mandat de ses concitoyens de la N’sele sans réellement se soucier du développement de la contrée.

Dans une conférence de presse fleuve tenue sur sa terre natale, Matthieu Luboyo a déploré le manque d’engagement des élus provinciaux particulièrement celui de sa commune. Décédé depuis quelques années, l’élu de la N’Sele n’aura pas rendu l’encenseur à sa population qui lui avait pourtant fait confiance. Une fois élu, le candidat promet de marquer son empreinte indélébile dans le cadre du contrôle parlementaire. Pour lui, le sous-développement de sa commune  est la conséquence du non application des édits provinciaux votés par l’Assemblée provinciale. « J’ai décidé de me présenter à l’élection provinciale car je veux donner à chaque N’seloise et N’selois une confiance en eux. Confiance en notre commune que je vais représenter à l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Confiance dans notre capacité collective dans le cadre de la décentralisation de relever nos défis à bâtir une N’sele émergent », a déclaré le candidat député provincial devant ses sympathisants venus nombrés assister à la communication de leur champion.

50 ans après la création de sa commune, Matthieu Lubuyo fait remarquer que « la N’sele n’arrive pas à régler le problème d’extrême pauvreté ». Fort de son expérience, Luboya se dit engagé pour lutter contre les violations des textes réglementaires en matière du travail principalement dans sa commune de la N’sele.

« Moi député provincial, je suis pour l’implantation des entreprises diverses à la N’sele », s’est-il engagé.

Jose-Junior Owawa

      

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.