Ituri :  les Casques bleus patrouillent Djugu pour assurer la sécurité de plus de 20 000 déplacés

Les FARDC en patrouille mixtes avec les casques bleus de la Monusco à Mbwavinya. Photo MONUC / Marie Frechon.

160 Vues

Les casques bleus de la mission onusienne en République démocratique du Congo   (MONUSCO) assurent la sécurité de plus de 20 000 déplacés installés à proximité des bases de la MONUSCO à Rho et à Lodda, dans le territoire de Djugu en Ituri.

Certains chefs coutumiers et les déplacés affirment que plusieurs habitants seraient tués dans cette zone sans l’intervention des casques bleus ni de l’armée congolaise.

Suite aux récentes violences perpétrées dans le territoire de Djugu, plusieurs milliers de personnes ont été contraintes de quitter leur village pour se réfugier dans les zones sécurisées par les casques bleus, notamment dans le village de Rho dans la chefferie de Bahema Nord où les Casques bleus organisent fréquemment des patrouilles de nuit comme de jour, afin de prévenir les attaques des assaillants. D’autres déplacés ont également trouvé refuge dans le camp de la MONUSCO à Lodda dans le secteur de Walendu Pitsi.

L’intervention des casques bleus a permis, selon le chef de groupement Losandrema en chefferie de Bahema Nord, Jérémie Mateso, de sauver 130 personnes qui étaient encore prises en otage par des assaillants dans une dizaine de villages de la localité de Tche où plusieurs barricadés ont été érigées, bloquant ainsi le passage aux populations déplacées. Après l’intervention des casques bleus, les fauteurs de troubles ont pris la fuite.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!