Insécurité à Beni : la société civile appelle Félix Tshisekedi de « protéger la population »

Le Président congolais, Félix Tshisekedi, s'adressant à la population du Nord-Kivu, devant l'hôtel de Beni.

98 Vues
La société civile de Beni demande au chef de l’État Félix Tshisekedi de protéger « les populations civiles contre les groupes armés qui opèrent au Nord-Kivu notamment les ADF.
 
Pour la société civile, cette situation, d’insécurité, se traduit par des violations massives des droits de l’homme, des crimes de guerre et crimes contre l’humanité ». C’est par une lettre ouverte adressée au Président de la République et rendue publique ce vendredi 2 août que la société civile a fait ses recommandations.
 
Elle dénonce également les actes barbares commis par les assaillants contre les populations civiles.« Tuer des personnes à la machette ou à la hache, éventrer des femmes enceintes, broyer les têtes des enfants en les cognant contre le mur sans la moindre pitié, tels sont les actes macabres que vivent depuis cinq ans les populations de Beni », rappelle la lettre de la société civile de Beni qui lance aussi un appel de protection à l’ONU, à l’Union européenne, l’Union africaine, la SADC et à tous les Etats et amis du peuple congolais, afin « de trouver les mécanismes qui permettent de protéger les populations de Beni contre les très graves périls auxquels elles sont exposées ».  
 
D’après cette organisation citoyenne, au moins 2.719 personnes ont été lâchement tuées et plus de 2.897 autres kidnappées lors de différentes attaques perpétrées par des combattants présumés d’ADF.Selon cette organisation citoyenne, ces chiffres représentent une moyenne de 57 civils tués tous les mois.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.