Haut-Uele: le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa somme les éleveurs Mbororo de quitter la province.

262 Vues

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé ce mardi, 18 juin 2019 à Isiro, une importante réunion du comité provincial de sécurité.

Le numéro un du Haut-Uele, avait, par cette initiative, voulu faire le point sur la situation sécuritaire dans sa province. Avec les responsables de services de défense et de sécurité, il était principalement question d’évoquer la présence des éleveurs nomades et étrangers, Mbororo dans le Haut-Uele.

Cette rencontre, première du genre, a permis à ces services spécialisés d’étaler la situation réelle de la province sur le plan sécuritaire. Après, plus de deux heures d’échange à huis clos avec ses services, le Chef de l’Exécutif provincial a jugé bon de convoquer celui qui présenté comme étant le représentant de ces populations nomades venues d’un peu partout à travers les pays frontaliers de la province voire même au-delà.

Escortés par le Directeur Chef de site Adjoint du Parc National de la Garamba par ailleurs, envahi à son tour par ces éleveurs, Mohamed Tchad a été présenté à l’autorité provinciale qui lui a signifié ses décisions prises à l’issue de la réunion. En résumé, Christophe Baseane Nangaa a sommé les Mbororo, via leur représentant, de pouvoir quitter la province sans délai. « J’étais ferme, il pourra vous le témoigner, les Mbororo, qui n’ont aucun statut légal ne peuvent pas résider sur notre province», gronde le Gouverneur du Haut-Uele au sortir de la réunion.

Le Chef de l’exécutif provincial manifestement dépité par cette présence encombrante pour la population a mis en doute la fibre climatique exploitée par les Mbororo pour justifier leur occupation du Haut-Uele.

« Ils se disent des réfugiés climatiques. Mais leur comportement sur terrain qui se manifeste par la destruction des champs et autres biens appartenant aux paisibles citoyens prouve que la raison climatique n’est qu’une déviation», martèle le Gouverneur devant la presse.

En réaction, Mohamed Tchad a promis de répercuter le message du Gouverneur tout en sollicitant la clémence des autorités provinciales pour permettre aux siens de bien préparer leur retour. « Les Mbororo marchent et ne vivent qu’avec leurs animaux. La rivière Uele, inondée ne permet pas la traversée des animaux.

Donc, je rassure l’autorité provinciale que les Mbororo vont quitter totalement le Haut-Uele dès la baisse des eaux», a fait savoir Mohamed Tchad s’exprimant en lingala, la langue natale.

Des explications peu convaincante pour l’autorité provinciale qui prévenu son interlocuteur contre toute tentative de récidive. Présents dans la quasi totalité des territoires du Haut-Uele, les Mbororo sont sous pression ce dernier temps. Les dernières manifestations contre leur présence dans le Haut-Uele a créé un élan de solidarité à travers le pays. Dès son arrivée, lundi dernier à Isiro, le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa a promis de tout mettre en oeuvre pour trouver une solution à ce phénomène qui n’a fait que trop durée.

José-Junior Owawa

Cliquez sur une étoile pour la noter!