Haut-Uele: Kibali-Gouvernement Baseane Nangaa, vers la normalisation !

280 Vues

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé, depuis vendredi 8 Novembre courant, à Isiro, « l’atelier de concertation entre la province du Haut-Uele et la Société Kibali Gold Mine».

Réunis dans la capitale provinciale du Haut-Uele, les experts de deux parties se sont constitués en trois commissions spécialisées afin d’évaluer l’état des relations entre le Haut-Uele et le premier employeur privé de la province.

Kibali, vers l’installation des bureaux à Isiro.

De ce fait, la Commission Sécurité et Administration mise en place a, à l’issue de ses travaux, recommandé notamment «la nécessité, pour le Gouvernement provincial d’organiser une campagne de sensibilisation des communautés riveraines en vue du respect du périmètre minier de Kibali Gold Mine; la création des zones d’exploitation artisanales par les services compétents avec un accompagnement de Kibali Gold Mine; l’appui aux orpailleurs pour organiser en coopératives minières; la rotation régulière des agents commis à la sécurité; la responsabilité effective du Gouvernement provincial dans l’affectation des éléments de la police à Doko, conformément à l’Administration de la Police Nationale ou encore l’ouverture du bureau de représentation de Kibali Gold Mine à Isiro».

Kibali pour la promotion de l’expertise locale.

Quant à la Commission financière, elle recommande entre autres, « l’organisation rapide d’un atelier fiscal réunissant les experts du Gouvernement provincial et de la Société Kibali Gold Mine en vue d’examiner les questions pendantes; l’exhortation de Kibali Gold Mine à poursuivre sa politique de recrutement des compétences locales; la nécessité de consulter le Pouvoir central au sujet du paiement de la redevance minière de 15% destinée aux ETD dans le souci majeur de contribuer réellement au développement des communautés».

Gouvernement provincial, vivement un master plan.

Concernant la commission chargée de discuter sur les sujets liés au développement, les deux parties recommandent « l’impératif, pour le Gouvernement provincial, d’initier le processus de mise en oeuvre effective d’un cahier des charges; l’organisation, auprès du pouvoir central, d’un plaidoyer concerté pour la gestion de 0,3% du chiffre d’affaires à affecter aux projets de développement et l’élaboration du Manuel de procédure par les ministres nationaux ayant les mines et le secteur social dans leurs attractions».

Dans le communiqué final de la bipartite signé, pour le compte de Kibali Gold Mine, par Jean-Pierre Mbuluyo, Directeur chargé des Relations avec les Institutions publiques et par Christophe Baseane Nangaa, Gouverneur de province, pour le compte du Haut-Uele, il est clairement indiqué qu’un « mécanisme d’encadrement et de contrôle de gestion des fonds alloués aux ETD en vertu du pouvoir de tutelle reconnu au Gouverneur de province sur les ETD tant que leurs institutions ne sont pas encore mises en place».

Dans ce document, les deux parties recommandent également « la promotion d’un partenariat entre les sociétés minières, leurs sous-traitants et le Gouvernement provincial pour l’exécution du programme d’actions Gouvernementales coulé sous la forme d’un Master plan actualisé; la nécessité pour Kibali Gold Mine d’associer la province et les ETD aux différentes initiatives de développement à mettre en oeuvre».

Dans son discours, le Chef de la délégation de Kibali Gold Mine a fait savoir que « la tenue de cet atelier est la preuve que le partenariat privé-public entre le gouvernement provincial et la Société Kibali Gold Mine n’est pas un slogan mais plutôt une réalité qui se matérialise au jour le jour» avant de promettre que « la Société Kibali Gold Mine prend l’engagement de s’impliquer dans la matérialisation des différentes recommandations»

Dans son discours de clôture, le Gouverneur du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a commencé par «rendre hommage au Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, garant des lois nationales en occurrence, du code minier en vigueur en République Démocratique du Congo pour la paix sociale sans laquelle l’exploitation rationnelle de nos ressources naturelles serait impossible».

Christophe Baseane Nangaa a également invité les différentes parties ainsi que l’Assemblée provinciale à jouer, chacun, sa partition pour la matérialisation des ces recommandations.

José-Junior Owawa

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.