Haut-Uele: Christophe Baseane Nangaa promet de prendre en charge les cas de fistule obstétricale répertoriés dans sa province.

125 Vues

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa(CBN) poursuit son séjour à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo(RDC) où il multiplie des contacts avec les différents partenaires afin de booster les choses une fois de retour à Isiro.

Ces contacts pris avec des partenaires multi-latéraux vont du domaine politique, économique, sécuritaire, sanitaire social que celui de l’éducation. Après le dossier lié à la présence des éleveurs nomades et étrangers, Mbororo qui sévit dans la quasi totalité de territoires de sa province, le numéro un du Haut-Uele s’intéresse désormais à la santé publique notamment aux cas liés au fistule obstétricale dont sa province constitue parmi les destinations privilégiées du Fonds de Nations Unies pour la Population(UNFPA).

Invité au dîner de gala organisé par cette structure onusienne en faveur des femmes souffrant de la fistule obstétricale, le Gouverneur du Haut-Uélé, Christophe BASEANE NANGAA (CBN) a tenu à rehausser de sa présence, la manifestation parrainée par la première dame de la République démocratique du Congo (RDC), Denise Nyakeru Tshisekedi, ce samedi 15 juin à l’hôtel Pullman à Kinshasa.

En sa qualité du Chef de l’exécutif provincial du Haut-Uele, le Gouverneur de province, Christophe BASEANE NANGAA(CBN) s’est engagé à prendre en charge tous les cas des femmes victimes de fistule obstétricale répertoriés par la mission de l’UNFPA qui est attendue ce lundi, 17 juin à Isiro, la capitale provinciale du Haut-Uele.

Cette campagne a été organisée dans le but de collecter des fonds en vue d’assister 1.500 femmes souffrant de fistule obstétrique à travers toute la République démocratique du Congo (RDC) dont le besoin est estimé à 750. 000 dollars américains.

Depuis son arrivée au pouvoir en avril dernier, le Gouverneur du Haut-Uele a pris l’engagement de visiter chaque famille dans le Haut-Uele au travers de ses initiatives sociales à impact visible qu’il compte expérimenter à l’issue de la formation de son cabinet et de son équipe gouvernementale dans le tout prochains jours.

Dorénavant, l’avant projet du programme du gouvernement provincial confectionné par la commission spéciale qu’il avait installée au lendemain de sa victoire déposé la semaine dernière, au Vice-Gouverneur de province, Christian Pitanga réserve une place de choix au secteur de la santé publique dans le Haut-Uele.

Parmi les 6 piliers consignés dans ce document, le gouvernement provincial prévoit des réformes structurelles dans tous les secteurs de la vie pour changer le visage du Haut-Uele dans les 5 prochaines années. Le Gouverneur de province dit soutenir et encourager toute initiative visant à favoriser le bien-être social de sa population en particulier, les femmes et les personnes défavorisées.

Dès son arrivée à Isiro, le Gouverneur prévoit d’effectuer une visite d’inspection dans qui le conduira dans les 6 territoires que compte la province. L’objectif étant de s’imprégner les réalités sociales de sa population dont, selon les dernières estimations dépasserait les 4 millions d’habitants, représentant les 5% de la population du pays. Mais bien avant cela, le Chef de l’Exécutif provincial avait conféré fin mai avec les Chefs des Entités Territoriales Décentralisées (ETD) ainsi l’autorité coutumière, question de récolter leurs avis et considération sur la gestion de la province et surtout sur la répartition du budget provincial à défendre au niveau du parlement.

Cette initiative du UNPA tombe à point nommé du fait qu’il vient renforcer celles déjà opérationnelles dans le Haut-Uele concernant la santé publique.

José-Junior Owawa

Cliquez sur une étoile pour la noter!