Haut – Katanga : Les professeurs de l’université de Lubumbashi suspendent leur grève

Façade du bâtiment de la faculté de polytechnique, de l'université de Lubumbashi.

130 Vues

L’association du corps académique et scientifique de l’université de Lubumbashi (ACASUL) a suspendu ce mardi 18 juin la grève des professeurs, qui a durée environ un mois au sein de cet établissement. Cette suspension se justifie par la prise en compte de certaines de ces revendications des professeurs.

“Nous avons suspendu la grève parce que nous avons touché la partie de ce que nous avons réclamé. Et cette mesure de reprise des cours va faciliter la reprise des négociations avec le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire. Il s’agit en clair du manque à gagner de l’année académique 2017-2018 où nous avons perçu le premier acompte, en attendant le dernier acompte”, a expliqué le secrétaire général de l’ACASUL, Jean-Claude Moke, au cours d’une assemblée générale tenue à la faculté des sciences sociales, politiques et administratives de l’université de Lubumbashi (UNILU).

ACASUL exige par ailleurs que les revendications soient prises en compte avant la rentrée académique prochaine.

” Nous sommes en train d’élaborer un cahier de charge. Celui-ci va essentiellement concerner les conditions de vie des professeurs de l’université de Lubumbashi qui doivent être améliorées. Nous allons le déposer incessamment au ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire, et ce sera la condition pour la reprise des cours l’année académique prochaine. Car vous le savez, nous n’avons que suspendu la grève. La réactivation peut intervenir à tout moment”, a précise le secrétaire Général de l’ACASUL.

Le refus collectif des professeurs à enseigner a débuté à UNILU depuis 15 mai 2019. Ces derniers exigeaient le paiement de cinq mois d’arriérés de prime institutionnelle.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!