Haut-Katanga : La République sud-africaine pour un partenariat dans le domaine agricole

148 Vues

La ville de Lubumbashi et la province du Haut-Katanga s’approchent de la traversée du désert avec “la période de soudure. ” Généralement, c’est une période caractérisée par une rareté des céréales tels que le maïs.

A partir du Septembre, le prix d’un sac de farine de Maïs (aliment principal des repas lushois) double voir triple de prix suite à l’épuisement des stocks et à la semi.

En vue de prévenir cette situation, le gouvernement provincial multiplie des contacts à l’Afrique Australe, c’est ainsi que le ministre provincial de l’agriculture, pêche, élevage et alimentation à reçu ce samedi une délégation d’une firme Zambienne et le consul d’Afrique du Sud.

Avec le représentant de la nation Arc-en-ciel, Thierry Maghoma a abordé la question de partage des connaissances dans le domaine agricole qui est le secteur vital pour toute une nation.

“Je suis venu féliciter le ministre pour son élévation à la tête de ce portefeuille très important qu’est la securité alimentaire. Mais aussi pour lui parler de l’accord entre la province du Haut-Katanga et la province sud-africaine du Free state dans le domaine agricole pour renforcer ce partenariat signé avec sa prédécesseur.

Free state a mis sur pieds un grand laboratoire des semences et autres. Nous souhaitons que le Haut-Katanga puisse acquérir ces connaissances car sans la recherche, il sera difficile de s’en sortir dans l’agriculture ” à expliqué le consul sud-africain.


La relance des villages agricoles reste l’autre priorité du ministère de l’agriculture qui n’a plus droit à l’erreur sur le respect du calendrier agricole.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.