Haut Katanga: éclatement des manifestations entre les partisans de l’UDPS et du PPRD à Lubumbashi

Les jeunes du parti présidentielle en train de sillonner la ville de Lubumbashi scandant des chants hostiles contre le PPRD. Photo: Chris Lumbu/ElectionNet

238 Vues

Les torchons brulent entre les militants de l’Udps et le PPRD. Ce mardi, les jeunes du parti présidentiel ont sillonné les artères de la ville de Lubumbashi scandant des chants hostiles au PPRD avec en filigrane l’inaction de leurs alliés après l’outrage fait par le député national Charles
Leur premier point de rencontre le bâtiment du 30 juin, siège de l’assemblée provinciale du haut-Katanga.

Ils ont brulé des pneus devant l’esplanade du siège de l’assemblée Provinciale. Ils ont brulé des pneus avant d’être dispersés par les forces de l’ordre.

Le jeunes du parti présidentielle en train de sillonner la ville de Lubumbashi scandant des chants hostiles contre le PPRD. Photo: Chris Lumbu/ElectionNet

Ensuite, ils ont convergé au siège du PPRD sur l’avenue du 30 juin ou les jeunes du PPRD où les attendaient vraisemblablement de pieds fermes les jeunes du PPRD déjà mobilisés pour la riposte. Très vite l’affrontement a éclaté et tourné à l’avantage des visités.

Loin de courber l’échine, les jeunes de l’Udps reviennent à la charge. Jet de pierre ; pneus brulés ; ils ont réussi à pénétrer dans l’enceinte de l’enclos du siège central du PPRD. Les militants de l’Udps en furie ne peuvent nullement pas accepter toujours pas avaler ce qu’il qualifie d’outrage au chef de l’Etat « du temps de Kabila, aviez-vous entendu ne serait-ce qu’une seule fois un député insulter le chef de l’Etat. Et pourquoi ça devrait commencer aujourd’hui » s’écrie un jeune.

Les dégâts de cette incursion sont énormes. Les matériels des bureaux du PPRD ont été vandalisés, les chaises cassés et jetés au feu, les insignes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la démocratie brulés.

Les forces de l’ordre sont arrivées sur place pour calmer les deux parties et surtout empêcher les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social de profaner davantage ce qui reste du mobilier de leurs partenaires.

Après une petite accalmie de plus d’une heure, les militants de l’Udps se décident de déchirer l’effigie de l’ancien président de la république Joseph Kabila alors la police se décide d’intervenir en lançant des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation pour disperser les manifestants.

Les échauffourées ont duré plus de trois heures paralysant les activités à L’université Liberté ex- UPL, ou encore au marché Eureka, un marché des chaussures et de tous les commerces.

Avec des pneus brules sur l’avenue du 30 juin, Kimbangu ainsi dans les ruelles du quartier Lumumba aux abords du stade LUPOPO.


Finalement, les Fardc sont venues en renfort aux forces de l’ordre pour éparpiller les militants de l’UDPS qui étaient plus que décidé à en découdre avec le PPRD. Dans la foulée, le vice-premier ministre et Ministre de l’intérieur est attendu dans la capitale du cuivre dans la soirée

Cliquez sur une étoile pour la noter!