Haut-Katanga: des dizaines d’élèves ont pris d’assaut le Gouvernorat à Lubumbashi !

213 Vues

Le mouvement de grève générale observé dans plusieurs établissements scolaires de la province du Haut-Katanga, particulièrement dans la ville de Lubumbashi est loin de faiblir.

Alors que les enseignants continuent de camper sur leur position d’exiger des meilleurs conditions de travail, les élèves eux, ont envahi le siège du Gouvernement provincial à Lubumbashi ce matin de mercredi 6 novembre 2019 afin de réclamer la réouverture des salles de classes.

Débordé, le Gouverneur Jacques Kyabula Katwe a tenu à rassurer les élèves sur sa volonté de trouver une solution concertée entre les deux parties.

Sur son compte Twitter consulté par election-net.com, le Chef de l’Exécutif provincial avoue son incapacité à trouver seul la solution et promet de saisir les autorités nationales pour une issue favorable.

« Des dizaines d’élèves de Tuendelee et Salama ont pris d’assaut la cour du Gouvernorat ce matin pour exiger la reprise des cours», s’emploie-t- il à rappeler.

« Nous les avons rassurés que tout est mis en œuvre avec Kinshasa pour que les enseignants grévistes reprennent le chemin de l’école d’ici demain…», s’est il contenté de rassurer sans donner plus de détails sur la méthodologie qui devra aider à décanter la situation.

Il faut rappeler que ce mouvement d’arrêt de travail observé dans plusieurs établissements scolaires a débuté quelques semaines après le déclenchement de la politique de la gratuité de l’enseignement au primaire amorcée par le Gouvernement central.

Selon certains analystes habitués d’election-net.com, la gratuité de l’enseignement devra coûter environ 37 millions de dollars américains par mois à l’État congolais.

Le chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi n’a cessé de marteler que la mise en oeuvre de la gratuité de l’enseignement primaire est un processus qui devra être complètement mise oeuvre dès la rentrée prochaine.

Pour pallier à certaines difficultés liées à la matérialisation de la mesure, plusieurs organisations internationales dont la Banque Mondiale ont promis d’apporter une contribution substantielle à la mise en oeuvre de cette mesure.

José-Junior Owawa

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.