Hausse du prix de carburant à Goma,la Lucha RDC-Afrique monte au créneau

282 Vues

Les militants du mouvement citoyen LUCHA RDC-Afrique sont descendus dans les rues de Goma ce vendredi 24 mai avec quelques conducteurs de mototaxis et des mini-bus,dans une marche pacifique pour protester contre la hausse du prix de carburant. Depuis quelques jours, le litre de carburant à la pompe est passé de 1600FC à 2000 FC.


Cette flambée est à la base de l’augmentation du prix de transport en commun dans la ville, a ce jour le prix de la course a galopé soit de 400 à 500 FC, voir même 600 FC pour le taxi muni bus et sur la moto le prix du transport varie entre 500 et 1000 FC ,une situation qui reste inquiétante pour les usagers de la route et les conducteurs des taxis interrogés par Électionnet vendredi matin. Ils invitent l’État Congolais à prendre ses responsabilités dans la réglementation de cette situation qui préjudicie la population.


Le porte parole du mouvement citoyen Lucha RDC Afrique a déclaré à élection net que cette situation est inacceptable, pour Emmanuel Biyenye «les députés ne se tracassent pas pour ce dossier car étant prise en charge par l’État , seule la population peut se prendre en charge pour tenter de trouver gain de cause, celui de la baisse du prix de carburant. Si une solution durable n’est pas trouvée autour de ce dossier, le mouvement citoyen attend étendre ses actions jusqu’à la revue du prix de carburant à la pompe qui affecte le quotidien des citoyens» a-t-il ajouté.

Ce mouvement demande également que le prix du transport en commun fixé par l’autorité urbaine soit respecté.

Pour sa part un de membre de l’association de pétrolier du Nord-Kivu APENOKI qui a requît l’anonymat a dit à Élection net que l’État Congolais favorise aussi ce désordre à cause des plusieurs taxes imposées à importation des produits pétrolier , ceux qui n’avantagent pas aussi, les travailleurs de ce secteur qui sont poussé à revoir la tarification des produits pétroliers.

Notons que la nouvelle structure des prix adoptée par le ministère de l’économie en concertation avec les opérateurs du secteur des pétroliers en avril dernier avait fixé le prix du litre de l’essence de 1890 à 1980 ,celui du gasoil de 1880 à 1970 FC, se justifiant du fait de l’augmentation du prix de baril au niveau international.

Patrick ABELY

Cliquez sur une étoile pour la noter!