Gratuité de l’enseignement : Premier rétropédalage du gouvernement

5
(1)
285 Vues

Annoncée pour huit promotions, la gratuité de l’enseignement de base va finalement s’arrêter à la sixième année primaire. La 7e et la 8e ne sont pas concernés par cette mesure. Le recadrage est du ministre d’Etat en charge de l’enseignement primaire, secondaire, professionnel et technique.

Willy Bakonga estime que l’enseignement de base s’arrête en sixième, année terminale pour la section primaire. La septième ainsi que la huitième sont en réalité des classes du secondaire qui n’est pas concerné par la gratuité de l’enseignement. Cette mise au point peut jeter le pavé dans la marre étant donné que la table ronde sur l’atelier gratuité avait inclut toutes les classes.

Dans plusieurs écoles, les élèves de la septième et la huitième ont déjà pris les inscriptions gratuitement à la grande joie des parents. Cette mise au point du ministre d’Etat rejoint les hésitations dans les propos du chef de l’État qui avait évoqué l’absence d’un budget et un peu de précipitation suite à l’urgence.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.