Goma : Spoliation du Mont-Goma, Lucha et Lucha RDC-Afrique en sit-in devant le bureau du service de cadastre pour dénoncer sa complicité

184 Vues

Les militants des mouvements citoyens Lucha et Lucha RDC-Afrique ont été en sit-in devant le bureau de cadastre, circonscription foncière de la commune de Goma ce vendredi 08 novembre.

Une façon pour eux de dire non à la spoliation du Mont-Goma qui, selon eux, est facilitée par ce service de l’Etat en livrant des documents parcellaires aux personnes.

Parti du cercle sportif avec escale au parquet de Goma, où ils ont déposé leur mémorandum dans laquelle, ils reprennent leurs revendications et recommandations avant de chuter à ce bureau étatique en passant par le rond-point de la Banque de Développement des Etats des Grand-Lacs(BDEGL).

Avec des papiers sur lesquels, on pouvait lire « Mont-Goma n’est pas à vendre ! », « Mont-Goma doit être protégé ! », « Mont-Goma, c’est notre identité ! »,…,au bureau du cadastre, cette trentaine de manifestants ont procédé à un sit-in d’environ 4 heures en scandant des chants hostile à l’endroit du cadastre.

Ces derniers voulaient lire et remettre leur document au chef de cadastre mais aussi répondre illico à leurs revendications. Malheureusement, le numéro 1 de ce service n’a pas été présent.

Ce qui a provoqué la colère de ces militants qui voulaient faire le forcing à l’intérieur des locaux du cadastre, mais la situation s’est vite rétablie quand on leur a annoncé que le chef de bureau de la police foncière de Goma va les recevoir.

C’est ainsi qu’ils ont procédé à la lecture de leur document contenant leur revendications dont la cessation de livraison des titres fonciers à ce site par le service de cadastre, interdiction des constructions anarchiques au Mont-Goma, dédommagement de ceux qui ont eu des documents pour y ériger des bâtiments mais aussi sanctionner, tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans l’octroi des parcelles au Mont-Goma.

Cette lecture a été suivie du jeu des questions et réponses entre ces manifestants et Didier Biraki, chef de bureau de la circonscription foncière de la commune de Goma.

Il les a remercié pour l’action qu’il a jugé, citoyenne avant de leur rassure qu’une commission constituée du ministre provincial des affaires foncières, urbanisme et habitat, du parquet, du service de cadastre ; travaille cas par cas pour voir la conformité des titres des personnes ayant construit anarchiquement audit site. Les conclusions de cette commission sont attendues dans une semaine, a-t-il precisé.

Ce responsable de la police foncière en commune de Goma a par ailleurs, reconnu que le service de cadastre a délivré des titres fonciers à côté du Mont-Goma, à certaines personnes conformément à la loi mais elles l’ont empiété et doivent subir la rigueur de la loi. Ce dont les maisons ont été scellées mercredi et jeudi doivent se justifier, si non, les pénalités, il y en aura a-t-il prévenu.


Les jeunes pro-démocratie en action se sont dits moyennement satisfaits des réponses de leur interlocuteur et ont souhaité que les politiques ou quelques autorités n’interfèrent dans ce dossier. Toutefois, ils projettent des actions de grande envergure s’ils ne trouvent pas les réponses satisfaisantes à leurs revendications dans le délai prévu.


Dalmond Ndungo

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.