« Fakenews » en période électorale: les médias en ligne ligués contre le phénomène !

54 Vues

La deuxième table ronde sur les ” fakenews” a eu lieu ce mardi à Kinshasa. Cette initiative de l’association des  “Médias d’Information en Ligne de la République démocratique du Congo” vise à réduire la propagation des fausses nouvelles sur les médias en ligne et les réseaux sociaux.    ” Fakenews, enjeux, défis et engagement des acteurs “, un thème interpolateur dont l’initiateur de la table ronde, Patient Ligodi a préféré faire intervenir des spécialistes du domaine pour plus d’efficacité de son action.

Pour ce faire, les présidents de l’UNPC et du CSAC, le Secrétaire général de JED, le recteur de l’IFASIC étaient sur la table pour donner, chacun dans son secteur des éléments de réflexion pour faire avancer le débat.    Pour Tshivis Tshivuadi du JED, le premier combat à mener reste celui de mettre en place un cadre légal approprié notamment la loi sur l’accès à l’information, la dépénalisation du délit de presse. Le défenseur de la liberté de journalistes redoute la récupération du débat par la sphère politique pour réduire l’espace de la liberté de la presse.

Le patron du CSAC, Tito Ndumbi lui pense que la meilleur façon de combattre ce fléau est la pratique d’un journalisme professionnel c’est-à-dire celui qui recoupe les informations reçues des différentes sources avant toute publication.     Le professeur Mukeni de l’IFASIC espère bien que cette observation va être prise en compte par les journalistes eux-mêmes pour lutter contre la diffusion de fausses nouvelles.     La table ronde s’est  poursuivie avec des travaux en commissions thématiques avant des recommandations.   La première présentée par la sous-commission régulation qui suggère à l’autorité de régulation de mettre en place une directive censée réguler les médias en ligne en RDC, d’associer le MILRDC dans l’élaboration de celle-ci dans cette période préélectorale.

Dans la commission auto régulation, les membres ont martelé sur la nécessité de recouper les sources d’informations avant toute publication.  Pour eux, il est question de résister à la course sans cesse au scoop. Pour y parvenir, la sous-commission a recommandé à L’UNPC d’identifier les journalistes œuvrant dans le secteur en vue de renforcer la lutte contre les fausses informations.

La commission des médias suggère le renforcement des capacités des journalistes, la réorganisation des rédactions…et la création d’un réseau des médias en ligne pour vérifier les informations paraissant fausses.    La commission droit à la presse recommande l’accentuation du travail de lobbying pour l’adoption de la loi sur la presse en souffrance au parlement. Quant à l’organiseur, il promet de transmettre les recommandations à acquis de droit pour parvenir à réduire sensiblement ce phénomène en défaut de l’éradiquer.

 

Jose-Junior Owawa

 

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.