Élections en RDC: Le plan de sortie de Crisis Group pour une bonne tenue du scrutin fin 2018

69 Vues

Après avoir été repoussées en 2016, les élections pourraient bien se tenir comme prévu à la fin de l’année. Voilà l’analyse que fait l’ONG internationale de prévention des conflits International Crisis Group, qui appelle dans un nouveau rapport à redoubler d’efforts pour que les élections présidentielle, législatives et locales soient les plus crédibles possibles.

Les experts de l’ONG International Crisis Group partent d’un constat : les récentes déclarations du président Joseph Kabila, mais aussi les décisions prises par la commission électorale, tout cela indique que la dynamique a changé, et les élections pourraient se tenir comme annoncé à la fin de l’année.

L’enjeu désormais selon l’International Crisis Group, c’est de faire un maximum pour que les scrutins soient bien organisés. Eviter le scénario de 2011 avec de très nombreuses contestations. Pour cela, l’ONG propose une série de mesures : que tous les candidats soient autorisés à participer aux élections sauf s’il y a des obstacles légaux réels ; que la sécurité des candidats soit garantie ; que les autorités qui ont dit vouloir financer l’ensemble du processus électoral donnent le détail du budget accordé, afin que la communauté internationale puisse compléter si besoin.

Enfin sur les points qui font pour le moment polémique, comme la machine à voter ou la liste électorale, l’ONG appelle à la prudence et à ce que la commission électorale prenne rapidement des mesures pour redonner confiance aux électeurs.  Exemple : limiter le déploiement de la machine à voter, certifier aussi son bon fonctionnement et que des experts auditent la liste électorale pour éviter des contestations.

José-Junior Owawa

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.