Elections de décembre : les prépositions de Corneille Nangaa pour les personnes déracinées

69 Vues

Le Président de la CENI, Corneille Nangaa s’est exprimé au colloque organisé par la CETA, Conférence des Eglises de Toute l’Afrique. Au cours de ces échanges centrés sur l’impact des situations d’urgences sur les élections, le numéro 1 de la CENI a déploré l’impact négatif de ces fléaux sur les élections congolaises. Pour ce faire, Nangaa s’est appuyé sur la situation qui prévalait dans les provinces

de Tanganyika, de Kasaï, du Kasaï- Central et de la Lomami où la situation des violences et des déplacements des personnes ont constitué un problème pendant la phase d’enrôlement des électeurs étant donné que chaque électeur était appelé à se faire enrôler dans sa circonscription de résidence.

L’autre impact des situations d’urgences sur les élections, c’est que le jour du scrutin, les électeurs ayant été enrôlés ailleurs et qui seront entre temps revenus dans leurs domiciles seront privés de leur droit de vote étant donné que la loi électorale ne prévoit pas les déplacés parmi les personnes devant voter par dérogation.

Pour ce faire, la CENI préconise deux types de solutions à ce problème : les personnes déracinées hébergées dans des camps des déplacés ont été prises en charge par l’installation des centres d’inscription dans lesdits camps ; les personnes déplacées vivants dans des familles d’accueil ont été intégré dans les circonscriptions où elles se trouvent, conformément à la loi portant identification et enrôlement des électeurs.

Landyl Kalenga

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.