Ebola à Goma: pénurie d’eau potable complique la prévention

131 Vues

L’eau potable demeure un casse tête dans la ville de Goma, pourtant voisine du lac Kivu. Victimes de cette pénurie d’eau, beaucoup des gomatraciens estiment qu’il sera difficile de réduire les risques de propagation de la maladie à virus d’Ebola.

La ville de Goma compte au moins 1 million d’habitants. En dépit de la déclaration de l’existence de l’épidémie virale d’Ebola et d’autres épidémies, cette ville Nord-Kivu n’a pas accès facile à l’eau potable. Cette carence d’eau est observable dans tous les dix-huit quartiers de la mégapôle, y compris les quartiers voisins du lac Kivu.

Les habitants de la partie nord de Goma consomment l’eau des citernes puisée au lac Kivu. Cependant, un bidon s’achète à un prix légèrement cher comparativement au niveau vie de cette population qui craint la propagation de la maladie à virus d’Ebola.

Certains estiment que cette situation ne leur facilite pas de respecter les mesures d’hygiène, élément clé dans la lutte.

Ils lancent un appel aux autorités compétentes :” nous achetons un bidon d’eau à 2oo Francs congolais. On nous amène l’eau dans la citerne chaque jour. Faites les calculs vous-mêmes.

Combien il faut par jour avec nos enfants pour avoir une quantité suffisante ? Nous sommes contents pour l’électricité qu’ils nous ont apporté, qu’ils fassent pareille pour l’eau ” Declare une femme.

Des voix s’élèvent de plus en plus pour decrier la carence d’eau dans la capitale du Nord Kivu voisine du Lac éponyme.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.