Développement du secteur privé:La BAD prête à accompagner la RDC

Akinwumi Adesina. Président de la BAD et le président Félix Tshisekedi au Fleuve Congo Hôtel

232 Vues

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina ont animé un panel sur le développement du secteur privé et sur l’économie congolaise ce mardi à Fleuve Congo hôtel.

Les deux personnalités ont exprimé leur volonté de d’oeuvrer ensemble pour le développement de la RDC. Le président de la Banque Africaine de Développement qui a fait une analyse juste de la situation au pays, a souligné le fait que la RDC, dotée par la providence des potentialités, doit pouvoir être en mesure de transformer ces potentialités en véritables richesses. Félix Tshisekedi et Akinwumi Adesina se sont accordés sur le fait qu’il y a nécessité de mettre en place des réformes profondes en RDC.

A la question de savoir quelles sont les conditionnalités pour le pays d’accéder au financement de la BAD, Adesina à affirmé que la seule condition est la bonne gouvernance.


De son côté, le président Félix Antoine Tshisekedi a salué l’engagement de la BAD en RDC qui, depuis 1973, a financé des projets à hauteur de 6,1 milliards de dollars américains. Et actuellement, le portefeuille projets de la BAD se chiffre à environ 1,5 milliards de dollars.

Félix Tshisekedi a aussi affirmé qu’il entend mener des réformes à commencer par la réforme du mental du congolais.
Le président de la République a ensuite ajouté qu’il croit profondément à l’intégration nationale et africaine. Nous travaillons pour ça », a indiqué le chef de l’État.

En réaction, le patron de la BAD dit qu’il est totalement avec la RDC et que son institution va aider le pays à booster le secteur agricole en. “Nous devons développer la chaîne de valeur et transformer localement afin de permettre à l’Etat de tirer profit de sa richesse », a indiqué Adesina.

Légende Akinwumi Adesina. Président de la BAD et le président Félix Tshisekedi au Fleuve Congo Hôtel. Photo :Présidence RDC

Félix Tshisekedi qui partage cette vision estime qu’il faut résoudre le problème de la dépendance de l’économie congolaise à l’exploitation des ressources naturelles. D’où, la nécessité de diversifier l’économie.

« L’agriculture est notre priorité. L’idée ici est de booster ce secteur. La BAD va nous accompagner dans la création des zones agricoles spéciales. Cela va occasionner la création d’emplois et de la richesse tant pour l’État. C’est également une solution pour la faim», a insisté le chef de l’État.
Les efforts fournis dans la mise en oeuvre des réformes sur le climat des affaires en RDC ont été salués par la BAD. D’après Akinwumi Adesina, 53 millions de dollars américains ont été financés par son institution pour ce faire.


Censée être le moteur de l’économie, la RDC présente beaucoup d’opportunités d’affaires, ainsi que l’a souligné le Directeur Général de l’ANAPI, Antony Kinzo.


Akinwumi Adesina et Félix Tshisekedi se sont quittés sur une note positive et espèrent un avenir meilleure où le pays va réellement diversifier son économie et entamer son vrai développement.
Juste après le panel, le président de la BAD s’est soumis au jeu des questions-réponses avec la presse Congolaise et internationale.

Ilunga M

Cliquez sur une étoile pour la noter!