Crise de la farine de Maïs : le Haut-Katanga à bout de nerfs

152 Vues

Le Haut-Katanga est frappée de plein fouet par la flambée de la farine de maïs. Un sac de 25 kg est passé de 22.000 à 45.000Fc voire 50.000 FC en l’espace de deux semaines dans la province du Haut-Katanga.

Jusqu’à présent, toutes les tentatives et démarches initiées par les autorités provinciales se sont avérées inefficaces. Ce produit de base ne baisse pas de prix. L’intervention de la ferme espoir de l’ancien président Joseph Kabila n’a tenu que le temps d’un feu de paille. A ces jours, on est à la case de départ.

Ce lundi 09 Septembre , le gouverneur de province Jacques Kyabula Katwe a annoncé l’exonération globale du maïs à l’importation. Le directeur de cabinet adjoint a relayé l’information en annonçant sur sa page Facebook qu’un” contact d’achat d’un lot important des maïs sera signé incessamment entre le Haut-Katanga et la Zambie”.

Le gouvernent provincial de Budget a rassuré que”la province a obtenu du ministère national des finances l’exonération globale sur la période de soudure toutes les importations de maïs” a indiqué Michel Momat, ministre provincial de Budget et porte-parole de la troïka économique de la province.

Gouvernement provincial à court de solution

Cette surchauffe du prix de la farine de maïs donne l’air d’avoir pris au dépourvu le gouvernement provincial du Haut-Katanga. Les réactions des autorités donnent l’air de la débrouillardise. Ce qui paraît curieux au regard des récents déplacements de Jacques Kyabula en Afrique australe notamment en Zambie et en Afrique du Sud. Ces voyages avaient pour objectif principal, la négociation avec des opérateurs économiques de ces deux pays pour épargner à la province la crise.

À ces jours, les yeux des haut-Katangais et leurs espoirs reposent sur la table ronde agricole annoncée pour ce jeudi avec comme thème “l’autosuffisance alimentaire dans la province du Haut-Katanga. Ce symposium devra envisager les voies et moyens de sortie de cette crise récurrente des produits de premières nécessités.

La Rédaction

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.