Cour constitutionnelle-Chérubin Okende, l’ultime bataille!

203 Vues

Les députés invalidés de l’opposition (Lamuka) ont décidé de passer à la vitesse supérieure dans la pression sur la Cour constitutionnelle.

Ce jeudi, alors que l’opinion attendait la mise en place des chambres pour réparer les “erreurs matérielles”, ces députés, ont choisi de faire un sit in de nuit pour pousser la cour à accélérer le rythme du travail afin, qu’ils obtiennent gain de cause.

Les Députés de l’opposition congolaise invalidés passent nuit à la cour constitutionnelle ce jeudi 20 juin 2019. Crédit Photo: ADK/ElectionNet

En tête de cette croisade, Chérubin Okende, Le vice-président de l’alliance des mouvements du Kongo, AMK, membre du regroupement Ensemble pour le changement qui a répondu aux questions d’élection-net, ne va pas par quatre chemins pour dénoncer des “juges délinquants”. Ce porte-parole de Moïse Katumbi espère néanmoins que le président de la cour va s’atteler à corriger “les erreurs matérielles” intervenues dans les arrêts rendus.

Les députés congolais invalidés par la cour constitutionnelle passent nuit devant l’enceinte de la cour ce jeudi 20 juin.


Selon Okende, le fait pour les députés Lamuka de passer la nuit à la belle étoile devant la cour constitutionnelle, C’est pour promouvoir l’État de droit et la démocratie.

Nous savons par ailleurs que c’est la justice qui élève une nation. On ne peut pas comprendre que dans une juridiction comme la cour constitutionnelle, qu’on héberge des juges délinquants qui ne savent pas dire le droit, avec une moralité douteuse, prompts à succomber devant la corruption et de faire de n’importe quoi. Ici nous sommes dans des cas de flagrance monstrueuse qui ne nous permettent plus de patienter ou de pouvoir cautionner. Et le peuple au nom de qui les arrêts de justice sont rendus, s’est réveillé et a dit trop c’est trop, il faut qu’on arrête l’imposture. Voilà pourquoi nous sommes là. Le peuple nous a accompagnés jusqu’à cette heure-ci. Nos électeurs veulent dire que les juges véreux de la cour constitutionnelle ne doivent pas se considérer au dessus du peuple parce que la souveraineté appartient au peuple. Nous faisons foi également au président de la cour qui a reconnu qu’il y avait des erreurs.

Chérubin Okende

Munis des lampes pétroles et des nattes traditionnelles, les députés invalidés entendent avoir gain de cause coûte que coûte.

ADK et Ilunga M

Cliquez sur une étoile pour la noter!