Corruption en RDC: Voici le rapport sur la firme sécrète des proches de Joseph Kabila devoilé par The Sentry(Kwanza Capital)

234 Vues

Il serait difficile de comprendre le rôle de Kwanza Capital juste en regardant le siège de la société localisé dans un garage abandonné vers le centre commercial de Kinshasa. Aucun signe ne pouvait dévoiler son existance.

Rien n’indiquait que la société comptait plus de cent millions de dollar détenus dans une banque liée à la famille de Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo de 2001 à janvier 2019.

Les congolais n’auraient pas non plus su que la société était contrôlée par des membres et proches de l’ancien président Joseph Kabila.

Les personnes connaissant les activités de l’entreprise ont confié à l’ONG The Sentry que cette socièté cherchait toujours à garder un profil bas et rester dans la clandestinité .

Kwanza Capital, qui serait actuellement sous liquidation, n’a alerté les publics congolais que lors des ses manœuvres suspicieuses dans le système bancaire du pays, mais son histoire date de plus longues années comme le souligne le dossier d’enquête.

Une enquête menée par l’ONG The Sentry sur les activités de Kwanza Capital met en lumière la manière dont les membres de la famille et du cercle restreint de Kabila ont travaillé.

The Sentry a fait des invetisgations sur les opérations de la société, ses finances, ses bénéficiaires directs, ses partenaires commerciaux et ses relations avec les organismes et les fonctionnaires du gouvernement.

En plus de maintenir des liens étroits avec une banque dirigée par des membres de la famille de Kabila, Kwanza Capital a participé à de multiples tentatives d’acquisition des rachats des banques congolaises.

Ces tentatives ont également impliqué de nombreuses personnes et sociétés supplémentaires, notamment un financier suisse-angolais, un chinois et un avocat précédemment affilié au bureau français d’un cabinet d’avocats basé aux États-Unis.

À Chaque tentative de prise de contrôle d’une banque, celle ci a completement échoué, mais un examen des registres financiers de Kwanza Capital et de son actionnaire minoritaire révèle plusieurs indicateurs de blanchiment d’argent ainsi que des signes indiquant que ces sociétés auraient pu recevoir des millions de dollars de fonds .

Au total, les documents examinés par The Sentry indiquent que pas moins de 140 millions de dollars auraient pu circuler dans ces comptes et qu’ils sembleraient avoir fonctionné comme une source rapide d’argent facile pour les membres de la famille et les amis de l’ancien président Kabila.

La Rédaction .C/ The Sentry

Cliquez sur une étoile pour la noter!