Conflits Lupopo -Mazembe : le gouverneur offre de bons offices

225 Vues

Le gouverneur de la province du Haut-Katanga a réuni autour d’une même table les dirigeants sportifs du TP Mazembe et FC Saint Eloi Lupopo dans la salle de banquet du gouvernot ce lundi 26 Août 2019.

Jacques Kyabula veut remettre un climat de paix et d’harmonie entre les deux grands clubs du Katanga et dont les relations se sont dégradées dernièrement. Ces climats malsains débouchent sur la violence qui cause d’énormes dégâts sur les plans humain et matériel. Comme ce fut le cas à la résidence de l’opposant Jean-Claude Muyambo la semaine dernière.

Jacques Kyabula a rappelé aux deux parties qu’elles ne sont pas des ennemies mais plutôt adversaires durant 90 minutes. Le gouverneur a rappelé le rôle que joue les fanatiques dans l’harmonie sociale.

” la vie de la communauté dépend de vous. Dans toutes les couches sociales et tous les domaines de la vie, les fanatiques de Lupopo et Mazembe cohabitent. Et en cas d’affrontements, imaginez ce que sera la province” a fait remarquer Jacques Kyabula Katwe.

Guerre par procuration

Ce conflit est une confrontation indirecte entre les présidents de deux équipes. Moïse Katumbi Chapwe du TP Mazembe est en conflit ouvert avec Pascal Beveraggi actuel président du FC Saint Eloi Lupopo sur le dossier MCK Mining racheté par NB Mining.

Force est de constater que ce dossier purement économique s’est invité sur le terrain sportif. C’est ce que les fanatiques du FC Lupopo, conduit par Danny Ngand Karumb, ont fait savoir au gouverneur de la province du Haut-Katanga.

Le club Jaune et bleu ne peut plus supporter les injures contre Pascal Beraggi que les fanatiques de leur éternel rival qualifient “d’escroc et voleur” sous prétexte qu’ils utiliseraient frauduleusement les biens de MCK Mining qui appartient à Moïse Katumbi.

Les supporters du Tout puissant Mazembe ne partagent pas cette version. Ils accusent quelques leaders de Lupopo de manipuler les jeunes en les envoyant vandaliser les biens des cadres de Mazembe. Cette pratique n’a qu’un seul but, “faire les beaux yeux au nouveau dirigeant du club pour bien les rançoner “a fustigé la délégation du TPMazembe amenée par Frédéric Kitenge Kikumba, manager du quintuple champion d’Afrique. Et les fanatiques des corbeaux ne vont plus tolérer

Carton jaune du gouverneur

Après avoir entendu les deux parties, Jacques Kyabula a appelé les fanatiques des deux clubs au fair-play dans l’intérêt du sport roi dans la province du Haut-Katanga.

Le gouverneur a demandé aux deux clubs de prouver leur engagement à la paix lors du Match FC Lupopo contre CS Don Bosco ce samedi pour le compte de la linafoot Division 1. Le club salésien qui est considéré comme la petite soeur du TP Mazembe. En cas de trouble, le chef de l’exécutif provincial promet de faire de localiser la rencontre TP Mazembe -FC Lupopo.

Séparer le sport de la politique

Suite à ce conflit, des voix s’élèvent pour dénoncer le mariage politique – Football. En RDC, certains politiciens s’appuient sur les équipes de football pour accroître à défaut d’asseoir la popularité. A Lubumbashi, cette stratégie marche et porte de bons fruits lors des différents scrutins depuis 2006.

Les fanatiques à leurs tours se sentent redevables envers l’homme fort et le soutiennent à tu ou à toi. Comme une foule ne réfléchit pas, les pêcheurs en eaux troubles profitent de l’ignorance des fanatiques pour les manipuler. Ces derniers ne savent pas tracer la frontière entre les rôles de président d’un club de football, de politicien ou encore la vie professionnelle de leader de l’équipe.

Chris Lumbu

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.