Canada:un pasteur d’origine congolaise inculpé par la justice pour agressions sexuelles

197 Vues

Selon le reportage diffusé par plusieurs médias du Canada dont la radio télévision Canada. Le pasteur Paul Mukendi a été déclaré samedi , coupable de neuf chefs d’accusation, au palais de justice de Québec.

Accusé d’agressions sexuelles, de voies de fait armées et de menace de mort, le pasteur du Centre évangélique Parole de vie qui a vu son procès s’ouvrir depuis le 4 juin dernier pourra être emprisonné.

Les faits se seraient produits sur près de 14 ans, période durant laquelle la victime était tout d’abord adolescente, puis a atteint l’âge adulte.
La plaignante aujourd’hui âgée de 31 ans dit avoir été victime du pasteur pendant 14 ans, entre 2002 et 2016. Sa mère l’aurait « offerte en offrande » au pasteur, qui a eu plusieurs relations sexuelles avec elle. À l’inverse, la défense affirme que la victime est « motivée par l’argent » et qu’elle a tout inventé de « A à Z ».
«Pour elle, c’est un immense soulagement d’être crue, elle a eu la tête haute durant tout le procès. C’est un procès qui a été difficile. C’est un moment très, très positif pour elle», a déclaré l’avocate de la Couronne, Me Sonia Lapointe.
Le chef spirituel de l’église Parole de Vie à Vanier a d’abord été accusé en octobre 2017 d’avoir violenté et commis des agressions sexuelles sur une jeune femme âgée de seulement 14 ans au début des infractions.

Le pasteur Mukendi sous menottes ,escorté par un policier canadien ©photo capture d’écran

Après la première dénonciation, deux autres ex-disciples ont porté plainte. Des accusations de voies de fait et agression sexuelle dans un contexte de relation de confiance ont été portées.
Mukendi, 40 ans, sans antécédent judiciaire, a pu rester en liberté durant les procédures judiciaires après s’être engagé à respecter plusieurs conditions, notamment de déposer son passeport au greffe du palais de justice et de s’abstenir de quitter le Canada.
Il a présenté une requête afin de faire modifier ses conditions. Le pasteur, qui se dit «orateur reconnu pour sa vaste expérience dans le domaine spirituel», veut avoir la possibilité de quitter seul le pays pour prononcer des conférences à l’international
La rédaction

Cliquez sur une étoile pour la noter!