Beni : un chef Maï-Maï prêt à déposer les armes

Image d'illustration. Goma, Nord Kivu. Le DDRRR a organisé vendredi 7 juillet 2017 une cérémonie de destruction d’armes collectées auprès des groupes armés congolais et étrangers, dans le cadre du processus DDRRR. Photo MONUSCO/ Myriam Asmani

225 Vues

Le chef du groupe Maï-Maï Union des patriotes pour la libération du Congo (UPLC), Kambale Mayani, a manifesté sa volonté de se rendre à l’armée et déposer enfin les armes.

Cette annonce, de ces Maï-Maï qui opèrent à Beni et Lubero, intervient quelques jours après l’appel à la reddition lancé par le Président de la République, Félix Tshisekedi, lors de sa visite dans la province de l’Ituri. Le chef milicien, Kambale Mayani, a rencontré le commandant du secteur opérationnel Sokola 1 Nord des FARDC, le général Major Marcel Mbangu, en présence du commandant de la brigade d’intervention et les responsables de la section de désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation (DDRRR) de la mission onusienne en République démocratique du Congo (MONUSCO) ainsi que le maire de la ville de Beni. A l’issue de cette rencontre, le général Major Marcel Mbangu a annoncé le début dans quelques jours du cantonnement de tous les combattants de l’UPLC.

 « Nous l’avons rencontré, il rentrera à Kalunga. Nous avons déjà identifié un endroit où ils doivent se regrouper et c’est le DDR qui doit finalement entrer en contact avec M. Mayani parce que, effectivement il ne se pose plus de problème de sécurité. », a dit Marcel Mbangu qui a par ailleurs confirmé que les miliciens de l’UPLC ne sont pas dans le maquis.

« Donc, nous irons là-bas, nos forces vont là-bas quand elles veulent et M. Mayani viendra nous rendre visite quand il aura besoin de le faire. Depuis que nous sommes en contact avec lui, son mouvement n’a jamais posé des problèmes », a-t-il précisé.

Cette reddition volontaire des Maï-Maï UPLC intervient également après l’annonce par Félix Tshisekedi, des vastes opérations militaires pour éradiquer les groupes armées actifs sur le sol Congolais.

Olivier Kalume

Cliquez sur une étoile pour la noter!