Beni: la colère des habitants contre l’insécurité !

Alexis Huguet @AFP

Les habitants de Beni passent devant les affiches des candidats aux élections du 30 décembre 2018

88 Vues

Les habitants des plusieurs localités du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu, sont descendus dans les rues pour exiger, de la part des autorités, plus de sécurité.

dépités par la persistance des massacres persistants des civils depuis 2014 dans leurs localités, les manifestants sont descendus pour demander à la Monusco de s’engager davantage pour assurer leur sécurité face aux attaques des rebelles ougandais (ADF).

Ils sont des dizaines encadrés par la police en provenance d’Eringeti, Mayimoya, Mamove, Oicha, Mbau, Mavivi à manifester sur la RN4 et se dirigent au quartier général de la Monusco où ils comptent faire un sit in.

Ils sont des dizaines encadrés par la police en provenance d’Eringeti, Mayimoya, Mamove, Oicha, Mbau, Mavivi à manifester sur la RN4 et se dirigent au quartier général de la Monusco où ils comptent faire un sit in.

« Il y a des massacres qui se passent ici chaque jour, il y a trop des jeunes qui n’étudient pas à cause de l’insécurité dans le territoire de Beni. Nous allons à la base de la Monusco déposer le mémorandum dans lequel nous exigeons à nos élus du territoire de Beni de sécher les activités au parlement et venir constater avec la population ce qui se passe. A la Monusco, de faire tout ce qu’elle peut et demander à la CPI d’enquêter sur la situation afin d’arrêter tous ceux qui peuvent l’être, et au chef de l’Etat d’accomplir sa promesse de restaurer la sécurité, il l’avait promis lors de la campagne électorale, et si c’est la démagogie, nous allons nous prendre en charge », a dit Kambale Musavuli, un des jeunes d’Oicha interrogé par ACTUALITE.CD

Cette reprise à main de la situation devra interpeller le nouveau pouvoir, qui malgré les efforts peine à pacifier cette partie du pays.

Dans un mémorandum publier le week-end dernier, la société civile de la région exige plus des moyens au Chef de l’État.

José-Junior Owawa

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.