BENI: échauffourées au QG de la Monusco à Mavivi en marge d’une manifestation de la société civile

190 Vues

7 personnes dont six (6) policiers et un journaliste ont été blessés au cours de la manifestation organisée, mercredi 7 Août, par la société civile du territoire de Beni devant la base de la Monusco de Mavivi pour dénoncer la répétition des tueries des civils dans cette région.

Le commandant de la police nationale congolaise ville de Beni, Colonel Safari Kazingufu, parle de six de ses éléments et un journaliste blessés ainsi que d’autres biens endommagés par des inconnus, lors des échauffourées qui ont opposées la police aux manifestants.

Des centaines d’habitants venus de plusieurs localités du territoire de Beni ont pris part à cette marche dans laquelle, ils exigent le départ de la Monusco.

Maintenant là nous voulons que la Monusco puisse partir. Nous accordons à la Monusco un ultimatum d’une semaine pour que ces tueries cessent. Nous marchons parce qu’on vit dans l’ insécurité tout les jours. Les gens sont tués sans aucune forme de procès. Nous voulons que la Monusco plie bagage et qu’ils rentrent chez eux” a expliqué un manifestant à Élection-net.

Des centaines des personnes sont tuées dans la région de Beni depuis 2014 dans des attaques attribuées aux rebelles ougandais d’ADF.

L’armée congolaise et la brigade d’intervention de la Monusco sont engagées dans les opérations dénommées ” Sokola 1 Grand Nord” qui visent à traquer ces rebelles, responsables d’une vingtaine des morts de casques blues de la Monusco, il y a près d’un an.

Pompon BEYOKOBANA

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Aucun vote pour le moment! Soyez le premier à noter cette information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.