Damase Katumba wa Katumba, parcours et ambitions racontés par un homme de la loi !

77 Vues

Avocat de profession, Damase Katumba est un juriste de 44 ans d’âge. Le 08 mars 1974 quand il voit le jour à Kinshasa la capitale de son pays, la RDC, le jeune s’inscrit à l’école primaire dès 1981. 6 ans plus tard, il décroche son certificat d’études primaires. Après ses études primaires, l’homme prend son inscription au Collège Saint Damien d’Acquis de Miabi où il réussit à obtenir son diplôme d’Etat.

A l’université de Lubumbashi, « DKK » décide de faire les études de Droit qui lui réussissent plutôt bien parce qu’il  décrocha sans difficulté sa licence en 2002. Après ses études universitaires, il est breveté  en pédagogie universitaire. Sa formation post universitaire c’est aussi, le DES/ DEA. Polyglotte, ce juriste manipule parfaitement le Français, l’Anglais, le Tshiluba et swahili. Malgré son engagement au Parti politique Front des Congolais pour la Démocratie, l’homme  est aussi un passionné de la cherche scientifique.

Assistant à l’Enseignement Supérieur et Universitaire, « DKK » est affecté au CIDEP depuis 2005. Il est aussi auteur des plusieurs publications scientifiques à la revue «Études Congolaises.»  Avant de commencer sa carrière d’avocat, l’homme de Droit a effectué plusieurs stages professionnels d’abord au Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi en 2000 puis à la Brigade de la Police Judiciaire au parquet de la même ville  en 2003.

Comme avocat, Monsieur Katumba preste pour la première fois au barreau de Kananga avant de rejoindre Kinshasa où il est établit depuis 2003. Président de l’ONG de Droits de l’homme (Asdef), nourrit des ambitions politiques depuis le début des années 2000 sans véritablement prendre part aux activités politiques. « Il y a des choses que nous décrions, et nous nous sommes dit que si nous ne nous occupons pas de la politique, elle même s’occupera de nous.»  Une petite phrase qui résume en elle seule l’engagement politique de ce militant de Droits de l’homme. Sa lutte : Construire un Etat de Droit dans son pays où règnerait l’égalité de tous  les citoyens devant loi pour qu’enfin, triomphe la justice.                                             

« L’avenir politique de la RDC sera meilleur», croit-il avant d’ajouter que son message à la base est dénué de toute démagogie politicienne. « Nous parlerons avec la base et que  nous récoltons ses  propositions  mais la vérité est que entant que député, nous n’allons pas construire des ponts, nous n’allons pas non plus électrifier les avenues comme disent les autres. Mais nous allons militer pour que les lois dans le sens de voir le Congolais vivre merveilleusement bien sont votées. Nous allons initier des projets de lois pour que tout se passe mieux », promet ce candidat déclaré.                                  

« Etre le Porte-Parole de la population. Nous serons ces députés-là qui allons être tout prêt de la population pour faire entendre leurs besoins et les ramener auprès des dirigeants. Nous demandons à tous les habitants de la Funa à nous faire confiance parce que nous allons les surprendre par notre Savoir-faire. Nous sommes assez outillés pour pouvoir faire mieux que nos prédécesseurs », conclut l’avocat qui se dit prêt à relever les défis auxquels est confrontée sa communauté. Son plan d’action, sera sans doute décliné lors de la prochaine campagne électorale.  

 LYDIE BIBOMBA

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.