A Kinshasa, l’AFDC-A de l’aile Lukwebo de nouveau dans la rue ce jeudi.

5
(1)
261 Vues

Le regroupement politique du sénateur Modeste Bahati Lukwebo s’en va en guerre contre son dédoublement,cela après la dissidence d’une branche de ses membres qui se réclament appartenir au Front Commun pour le Congo .

Ce jeudi 15 août, Les pro Bahati manifestent dans les rues de Kinshasa pour dénoncer la démarche  qu’ils qualifient d’illégale. cette marche qui devrait pour autant,avoir lieu samedi dernier n’a pas été admise par les autorités de la capitale congolaise qui ont déployés un dispositif important des policiers devant tous les sièges du regroupement étouffant ainsi la manifestation des partisans du sénateur.

Le chargé de communication de l’AFDC-A  Bellarmin Byamungu qui confirme cette information,indique que son regroupement a  saisi de nouveau l’autorité de la ville de Kinshasa pour l’organisation de cette manifestation qui vise à  dénoncer le dédoublement du regroupement AFDC-A et réclamer sa participation au gouvernement Ilunga.

«il faut que l’on abandonne tout schéma  visant le dédoublement du regroupement AFDC-A ,ces méthodes appartiennent désormais au passé et n’encouragent pas la démocratie qui est naissante dans notre pays » dit-il

sur des propos relayés par nos confrères de Top Congo.

Selon lui , La marche partira du siège de regroupement sur  l’avenue de la libération jusqu’à l’immeuble intelligent, pour dire non au dédoublement du regroupement politique, chapeauté par l’ex ministre du plan,qui a dit avoir  déposé aussi ses listes de candidats ministrables pour la formation du gouvernement.

Plusieurs observateurs estiment que depuis l’exclusion de Modeste Bahati Lukwebo du Front Commun pour le Congo FCC ,des manœuvres sont orchestrées par ses anciens alliés pour s’emparer du regroupement en plaçant à la tête la députée Néné Nkulu. cette pratique a suscité des vives réactions condamnant cette tentative, soulignant que seul, le sénateur Lukwebo a droit d’engager ce dit regroupement conformément à la loi.

«Tout le monde sait dans ce pays que c’est Modeste Bahati Lukwebo qui est le chef de  l’AFDC-A .

Le quota de l’AFDC-A ne peut revenir qu’à Modeste Bahati Lukwebo »a dit à la presse Jonas Tshiombela, président de la nouvelle société civile du Congo qui estime que «attribuer le quota de l’AFDC-A aux dissidents  c’est cautionner le dédoublement» il invite par ailleurs, le président de la république Félix Tshisekedi à demeurer objectif dans le choix des deux listes présentées par le regroupement en conflit.

Patrick ABELY

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.