dim. Mar 29th, 2020

Délégation congolaise à Davos: ces 3 vérités pour comprendre le "couac" à Arosa

Ecouter cette information
442 Vues

Lors du Forum Économique Mondial à Davos (Suisse) , deux chefs d’États étaient en honneur. Il s’agissait de Félix Tshisekedi et de son homologue ghanéen, Nana Akufo- Ado. Cependant, un journal suisse de langue allemande vient de publier certaines révélations compromettantes sur la délégation congolaise accompagnant Félix Tshisekedi à Davos.

Selon le journal Suisse, 20 chambres ont été reservées pour deux nuits à l’hôtel Chamanna Bed and Breakfast pour 20 personnes à Arosa, une commune suisse du canton des Grisons, située dans la région de Plessur.

Pour Büdner Marco Bühler (34 ans) ,propriétaire de l’hotel Chamanna Bed and Breakfast cette réservation a été faite par Joseph A. presenté comme diplomate et employé de l’ambassade congolaise à Berne, la capitale Suisse. Pour ces 20 chambres le coût total s’élèvait à CHF 6,868 soit $ 7070 USD. Après avoir reçue la confirmation de la réservation d’hotel, une partie de la délégation congolaise est arrivée à Arosa le dimanche 19 janvier pour visiter les chambres réservées pour les membres du gouvernement.

“Ils sont venus en limousine, Ils portaient des montres Rolex, des diamants et des sacs Louis Vuitton”, explique Bühler au Journal Suisse BLICK.

“Ils portaient des gros bazars mais n’avaient pas d’argent”, poursuit-il.

Suite à ces révélations, le journal Blick annonce que Monsieur Buhler n’était pas la seule victime de l’arnaque venant des “diplomates” congolais accompagnant le président Tshisekedi, car d’autres chambres , environ 10 chambres ont été réservées par Elias T. à l’hotel Bellevue toujours dans la commune de Arosa.

Pour les deux propriétaires de ces hotels, la délégation congolaise était incapable de payer ses factures car aucune carte de crédit était valide.

Le lendemain, soit lundi 20 janvier, Alors que le Forum Économique devait se tenir à Davos , soudainement les proches du président Félix Tshisekedi ont débarqué à Arosa à près d’1 heure et 30 min de Davos. Parmis eux se trouvaient, selon Monsieur Bühler , le “ministre de finances”, le cuisinier personnel de Félix Tshisekedi, son secrétaire personnel et son pilote. En ayant la notion de la distance qui relie Arosa à Davos, le directeur de l’hotel Chamanna Monsieur Bühler, pense que la délégation avait d’une manière accidentelle reservée des chambres à Arosa au lieu de Davos. Un couac protocolaire!

La situation a dégénéré lorsque les diplomates qui sont arrivés le lundi à Arosa ont découvert que l’hôtel réservé se situait à près d’une heure et demie de Davos.

“Je suis diplomate, tu ne peux pas me faire cela” a dit un membre de la délégation. D’après Bühler, il n’a pu que recevoir de ces diplomates CHF 2,700 soit $ 2,779 dollars sur les $ 7,070 et Oliviera da Cruz de l’hotel Bellevue n’a été payé que $1,200 . “C’est un gâchis” explique le directeur de l’hôtel Bellevue.

Les paiements en souffrance dans les deux hôtels n’ont pas encore été payés. “Je pense que c’est une porcherie de se comporter de la sorte avec un message de vouloir faire des affaires avec des investisseurs Suisse”, explique Bühler.

Au poste de police d’Arosa, il a déposé une plainte contre Joseph A. pour bagarre. À la demande de BLICK, un porte-parole de la police cantonale des Grisons a confirmé que les enquêtes pertinentes étaient en cours.

La rédaction

Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web