img

Actualités

Nous donnons 48 heures à Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe afin de se retirer à deux et nous sortir un candidat commun que nous allons soutenir ce 23  décembre », déclare Sele Yemba, le porte-parole adjoint de l'UNC.

Allant à contre courant de son titulaire Jolino Makele.Il annonce qu'au cas contraire les deux candidats « seront considérés comme des traîtres aux yeux de la population ». Dans un communiqué conjoint, « les bases de l'UNC et l'UDPS sont contre le communiqué de Genève... Cela nous engage nullement ».

Selon Sele Yemba, « l'opinion congolaise attendait le président Vital Kamerhe ou Félix Tshisekedi et non une autre personne ». Il invite ainsi les deux candidats présidents en lice « à obtempérer à la volonté de la  base... Nous ne pouvons pas nous faire ballotter comme des moutons ».

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate