loader
img

Top News

Trending

Sécurité

Actualités

Félix Tshisekedi, président de la RDC, photo présidence

Le président congolais Félix Tshisekedi a pris part à l'ouverture du séminaire sur l'éthique et la déontologie militaire au sein des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Prenant la parole à cette occasion, le président congolais juge « d'inacceptable » que la RDC continue à compter des morts chaque jour qui passe et ce malgré l'instauration de l'état de siège. 

"On ne peut pas continuer à compter des morts principalement à l'Est de la RDC comme si nous étions incapables de défendre nos compatriotes qui sont lâchement assassinés. Soit notre Armée est incapable, soit ces CODECO, conglomérat de malfaiteurs et groupe armé à la base de tueries de plus de 100 personnes dernièrement en Ituri bénéficient des complicités de nos officiers. C'est inacceptable", a-t-il dit devant les FARDC et de poursuivre :

"Il ne se passe pas un jour sans que nous comptions des victimes innocentes. Je ne suis pas venu à la tête de ce pays pour assister impuissant au malheur de nos compatriotes", a lâché le président congolais.

En outre, il a dénoncé et fustigé publiquement "le comportement pervers de certains cadres de l'Armée qui s'adonnent aux pratiques contraires à l'éthique et à la déontologie militaire", apprend-on de la presse présidentielle.

Au-delà de tout, le président congolais compte poursuivre  "la réforme au sein de l'Armée et il ne lésinera pas sur les moyens pour une montée en puissance des FARDC", précise Félix Tshisekedi.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate