img

Actualités

Société

La rentrée scolaire 2019-2020 est prévue pour ce lundi 2 septembre sur toute l’étendue de la RDC. Les inscriptions ont débuté dans plusieurs écoles publiques, conventionnées et privées agrées. Cependant la question de la gratuité de l’enseignement à l’enseignement de base se pose avec acquitté.

Malgré la gratuité de l’enseignement de base prôné par le gouvernement congolais, certaines écoles publiques et conventionnées perçoivent les frais pourtant prohibés. Pour Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA, président de la CENCO et évêque de l’archidiocèse de Kisangani, cette situation est dû peut être par rapport à l’arrivée tardive des documents nécessaires instituant la gratuité. Ce prélat catholique souligne que si la gratuité de l’enseignement est instituée cette année, les gestionnaires des écoles seront contraints à restituer les frais perçus.

Les mesures d’accompagnement de la mise en œuvre effective de la gratuité de l’éducation de base dès la rentrée scolaire 2019-2020 précisent la suppression, sous toutes les formes, de tous les frais de scolarité dans les établissements publics d’enseignement budgétisés de l’éducation de base, la suppression des frais de motivation payés par les parents d’élèves aux Enseignants dans tous les établissements publics d’enseignement budgétisés.

Ces mesures transmises à tous les dirigeants du secteur de l’éducation, note l’interdiction des signes recognitifs à apposer aux uniformes en guise d’écussons ou de badges identifiant les écoles. Dans ce document, il est indiqué la paie du premier palier de salaires réajustés des enseignants des établissements publics d’enseignement, dès la paie du mois d’octobre 2019 ainsi que le paiement des indemnités de logement et de transport aux enseignants de la ville de Kinshasa et des chefs-lieux des provinces, dès la paie du mois d’octobre 2019.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate