img

Actualités

Politique

Un groupe des députés provinciaux de la province de la Tshopo rejette avec force le procès verbal du résultat de la plénière consacrée au vote de la motion de censure contre le gouvernement provincial. Selon ces députés provinciaux, ce procès verbal ne reflète pas la réalité de la plénière du 25 juin 2020, ce qui est un faux en écriture.

Dans une déclaration politique le dimanche 28 juin 2020, ce groupe constitué de 5 députés provinciaux exige un autre PV de la plénière. Ils disent rester attacher aux résultats selon lesquels la motion de censure a été rejetée conformément à l'article 146 alinéa 3 de la constitution , article 41 de la loi portant sur la libre Administration des provinces et 208 du règlement intérieur de l'Assemblée Provinciale de la Tshopo.

Dans la même déclaration, ces députés provinciaux condamnent avec la dernière énergie des multiples déclarations contradictoires et irresponsables du président de l'Assemblée Provinciale faites devant la presse en dehors de la plénière en deshonneurs de la première Institution de la province, lesquelles déclarations sont de nature à créer la confusion dans les esprits de la population et à l'exposer au trouble de l'ordre Public.

Pour rappel, le gouvernement provincial de la province de la Tshopo avait été réputé démissionnaire à l'issue du vote de la motion de censure qui avait recueilli 13 voix pour et 10 voix contre avec 5 bulletins nuls. Depuis lors des voix s'élèvent pour contredire le résultat soulignant que le vote n'a pas réuni la majorité absolue.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate