Tshopo : les 4 vérités de Madeleine Nikomba sur les tueries et la prétendue vente des terres à Lubunga

Photos d'illustration


Réagissant officiellement pour la première fois depuis le début du conflit intercommunautaire entre Mbole et Lengola qui a fait plusieurs morts dans la commune urbano-rurale de Lubunga, la Gouverneure de province a remis la pendule à l'heure. 

Dans son passage sur la Radiotélévision Nationale Congolaise RTNC/Kisangani le mercredi 06 décembre dernier, Madeleine Nikomba Sabangu évoque 4 grandes vérités autour de la prétendue vente des terres à Lubunga ainsi que les tueries qui s'en étaient suivies. 

Tout d'abord, la Gouverneure de la province de la Tshopo souligne que la situation sécuritaire dans l'ensemble de la province est relativement calme et la commune de Lubunga dans tous ses quartiers n'a rien d'inquiétant car elle n'a pas été vendue à quiconque. 

Madeleine Nikomba a par la même occasion invité toutes personnes dont la parcelle est menacée de déguerpissement de saisir les instances judiciaires surtout que le barreau de la Tshopo a mis en place un cabinet de consultation gratuite pour cette fin. 

Deuxièmement, évoquant les tueries de Lubunga, Madeleine Nikomba indique les motivations réelles de cette dernière demeure non élucidées. Elle précise que l'autorité provinciale n'a pas été à la base de la cession des terres à Lubunga à la société CAP CONGO. 

Pour elle, la présence de cette entreprise agro-pastorale à Lubunga est justifiée par la signature d'un protocole d'accord entre les chefs des villages de la tribu Kumu. Après la signature d'occupation provisoire entre les chefs des villages de la tribu Kumu avec l'entreprise CAP CONGO, ce dernier a été approuvé par le chef de chefferie Lubuya bera. 

Après l'approbation du convertisseur des titres immobiliers Kisangani Sud et après le paiement de toutes les taxes par l'entreprise CAP CONGO, les contrats ont été envoyés à l'autorité provinciale pour apposer sa signature. 

Troisièmement Madeleine Nikomba indique que dans le contrat signé avec l'entreprise CAP CONGO, aucun village Mbole et Lengola n'a été touché. 

Quatrièmement, elle évoque une manipulation de l'opinion et la désinformation autour des tueries de Lubunga "orchestrées par des acteurs souffrant de la malnutrition politique". 

"Au lieu de contribuer à la réconciliation intercommunautaire s'évertuent à salir le nom de Madeleine Nikomba qui devient un supplément alimentaire pour toute personne voulant se faire une santé politique". 

Le gouverneur de la province de la Tshopo évoque également la jalousie de certaines personnes qui, voyant « l'élan du développement qu'elle imprime en une année, sont très allergiques aux actions de grandes envergures que je pose au-delà des promesses faites ». . 

En rappel, c'est depuis plusieurs mois que deux communautés, Mbole et Lengola s'entretuent dans la commune urbano-rurale de Lubunga à Kisangani. Certaines personnes avaient attribué ces tueries à une prétendue vente des terres par l'autorité provinciale à l'entreprise CAP CONGO pour une durée indéterminée. D'événement Félix Tshisekedi lors de son passage à Kisangani pendant la campagne électorale, le public présent à son meeting était également revenu sur la question de cette prétendue, suscitant ainsi la curiosité du chef de l'État.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • M23 : Tshisekedi se justifie sur la non tenue de sa promesse de déclarer la guerre au Rwanda "à la moindre escarmouche"
  • RDC : les ministres démissionnaires autorisés à continuer leur travail
  • RDC : la guerre médiatique entre le ministre de l'EPST et le flic financier en chef fait rage


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments