img

Top News

Trending

Sécurité

Col. Mak Hazukay

Alors qu'il revenait sur la situation des opérations conjointes FARDC-UPDF, le colonel Mak Hazukay est revenu, ce samedi 1 octobre 2022 en ville de Beni au Nord-Kivu, sur l'évasion à la prison centrale de Kakwangura à Butembo, à un cinquantaine de kilomètres de Beni.

Le porte-parole des opérations conjointes affirme que les détenus liberés par les combattants ADF ont été pris de force et seraient en train d'être endocrinés pour poser des actes criminels. C'est ainsi qu'ils les invite à s'échapper que de se mêler dans une aventure sans issue. 

"Après un mois et plus ,je crois l'ennemi est en train de chercher à les former, les endocriner et là, c'est un souci pour nous en tant qu'armée. Il y a des gens qui ont été amenés dans cette aventure de force. Ils se sont retrouvés là bas parce qu'on les avait amenés, malheureusement ils seront entraînés, formés pour poser des actes criminels", a-t-il déclaré. 

En outre, le colonel Mak Hazukay appelant au bon sens les évadés, promet des frappes de l'armée pour dissuader les rebelles ADF et des évadés qui puissent refuser à quitter le maquis. 

"Et l'armée sérieusement y pense et la meilleure chose est de chercher à les délivrer. C'est ici, l'occasion de dire à tous ceux qui peuvent faire arriver le message de l'armée, de leurs dire que ceux qui ont la capacité de fuire, qu'ils échappent parce que nous allons frapper. On ne va pas tolérer qu'on puisse prendre les gens de force, les former pour venir tuer leurs parents", a-t-il renchéri.

En rappel, après l'attaque spectaculaire à la prison centrale de Kakwangura, l'armée avait affirmé que les assaillants ont pris la direction du parc national des Virunga dans le territoire de Beni. 

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate