img

Politique

Une vive tension s'observe depuis cet après-midi à la permanence du parti politique Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), fédération de Bukavu.

A la base de cette situation, le différend opposant deux groupes de la fédération de ce parti dirigée par Guillaume Kalumuna. Ils se disputent la tête de la fédération dans la ville de Bukavu,

Après avoir adressé une correspondance à la hiérarchie du parti et initié des pétitions pour réclamer le désaveu du comité fédéral dirigé par Guillaume Kalumuna, le groupe indigné, a choisi aujourd'hui la rue pour faire entendre sa voix.

Tout a commencé à 13 heures quand les combattants (pro et contre Guillaume Kalumuna) se sont réunis à leur permanence de l’avenue de l'athénée dans la commune d'Ibanda pour définir les voies de sortie de la crise.

Les témoins sur place indiquent qu'un proche du président fédéral désavoué, est arrivé sur place et a ensuite fermé à clé la porte de la permanence, y enfermant ainsi de  nombreux combattants.

Dans une interview accordée à Election-net.com, un des combattants en colère a fait savoir que le président Fédéral Guillaume Kalumuna ne méritait pas la tête de cette fédération à cause de son incompétence. «Nous ne pouvons pas accepter de continuer ainsi. Guillaume Kalumuna est incompétent. Il veut faire disparaitre notre parti ici à Bukavu. Nous étions un meilleur parti qui communiquait, qui organisait des conférences de presse, des matinées politiques. Mais maintenant que nous sommes au pouvoir, nous sommes en train de disparaître à cause de son incompétence. Que Monsieur Guillaume Kalumuna dégage dans les 48 heures qui suivent. Nous réclamons la présence d'Augustin Kabuya ici à Bukavu pour trancher », a-t-il enfoncé.

Entre-temps, aux abords de la permanence, les combattants ont brûlé des pneus  pendant que ceux séquestrés, font un bruit indescriptible pour alerter les passants.

Héritier Bashige, depuis Bukavu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate