img

Actualités

Société

La société civile de Kabare alerte sur la dégradation de l'état des certains détenus à la prison centrale de Kabare, en province du Sud-Kivu à l'Est de la République Démocratique du Congo.Emmanuel Bengehya indique que 86 détenus sur 236 que compte actuellement cette maison carcérale sont malades et leur état de santé est ''déplorable''

Dans une déclaration rendue public à Kabare, les Forces vivent lancent un appel à l’autorité provinciale ainsi qu’aux partenaires du ministère de la Santé et la division de la justice pour '' tourner un regard vers la prison Centrale de Kabare qui aujourd’hui expose les vies humaines suites aux mauvaises conditions que traversent les détenus ''

Il indique par ailleurs, que ces détenus souffrent de plusieurs maladies depuis le début de ce mois de février 2021 et ne reçoivent aucune assistance.

''Ces détenus souffrent des maladies hydriques, telles que les parasitoses, dermatoses, la fièvre typhoïde, les maladies respiratoires, telles que les pneumonies, petites chirurgies, le paludisme, la malnutrition aiguë sévère, Epilepsie et les hernies unguino scrotables''

La structure citoyenne dit craindre les cas des morts comme il en a été le cas en 2020 où trois détenus étaient morts de suite de la famine.

''La prison centrale de Kabare accueille aujourd’hui plusieurs détenus par voie de transfert en provenance des prisons de Bukavu, Bunyakiri et d’ailleurs tel que les détenus en provenance des territoires de Kalehe, d’Idjwi, Walungu, d’Uvira et Fizi. Ce qui justifie une faible visite régulière de la part de membres des familles de ces détenus. Ce qui serait aussi l’origine d’un certain traumatisme car abandonné par le gouvernement'' regrette Emmanuel Bengehya.

Cette situation ne concerne pas la seule prison de Kabare mais également dans d'autres maisons carcérales sont du lot, la prison de Kalehe, Kamituga et celle de Bukavu.

Héritier Bashige depuis Bukavu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate