img

Société

Sécurité

Internationale

Actualités

Paul Kagame. Ph de tiers

Le régime de Paul Kagame n'a pas tardé à réagir sur les conclusions du travail des experts de l'ONU qui, enfin ont reconnu l'implication du Rwanda dans la résurgence de la rébellion du M23 au Nord-Kivu dans la partie Est de la RDC.

Pour Kigali, les allégations contenues dans ce rapport sont ''fausses'' et visent à se détourner des vrais problèmes.

''Cela ne peut être qu'une tactique pour détourner l'attention des vrais problèmes. Tant que le problème des FDLR, qui opèrent en étroite collaboration avec l'armée de la RDC, n'est pas pris au sérieux et résolu, la sécurité dans la région des Grands Lacs ne peut être assurée'', a souligné Kigali.

Par ailleurs, il a souligné l'autre prétexte qui, concerne la présence des casques bleus de la MONUSCO dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, tout en justifiant certains Bombardements des RDF sur le sol congolais comme une défensive.

'' Cela se passe au vu et au su de la MONUSCO, présente en RDC depuis plus de vingt ans, mais sans solution en vue. Le fait est qu'il y a eu des attaques et des bombardements depuis la RDC vers le territoire rwandais à plusieurs reprises, faisant des morts et des destructions de biens. Des enquêtes ont été faites, et ont même fait partie du rapport du groupe d'experts de l'ONU en juin. Le Rwanda a le droit légitime et souverain de défendre son territoire et ses citoyens, et pas seulement d'attendre que la catastrophe se produise'' indique le communiqué de Kigali.

Enfin, ce communiqué souligne que la présence du M23 et ses origines sont bien connues comme un problème de la RDC, dont ils (gouvernement congolais, et l'ONU) cherchent à faire un fardeau pour les autres pays. Tout en précisant qu’il (Rwanda) travaille pour la paix et la stabilité dans la région.

''Le Rwanda a désarmé et cantonné les combattants du M23 loin de la frontière de la RDC. D'autres dispersés dans la région, qui sont en conflit avec leur gouvernement, ne relèvent pas de la responsabilité du Rwanda. Le Rwanda accueille également des dizaines de milliers de réfugiés congolais, dont beaucoup depuis plus de 25 ans'', chute le communiqué.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate