Sécurité en RDC : État de siège, résurgence du M23, à qui la faute ?

Félix Tshisekedi président de la RDC, photo tiers


La LUCHA considère que le président Tshisekedi serait à la base de la résurgence des rebelles du M23 qui sèment à ce jour là terreur dans la partie Est et refusent de respecter les accords de Nairobi et Luanda.

À son arrivée au pouvoir, le président Tshisekedi avait fait la promesse de mettre un terme à cette situation d'insécurité persistante dans cette partie du pays. 

Mais hélas, les choses semblent empirer sous son quinquennat. Dans un rapport publié par le mouvement citoyen Lutte pour le changement, il est mentionné que la situation sécuritaire en RDC va de mal en pire depuis l'instauration de l'état de siège au Nord-Kivu et en Ituri.

"Depuis le 06 mai 2021, date de l'instauration de l'état de siège qui est la mesure sécuritaire importante de l'administration Tshisekedi, au moins 4220 civils ont été tués au Nord Kivu et en Ituri, dans l'Est de la République Démocratique du Congo. Par ailleurs, aucun groupe n'a été neutralisé et certains d'entre eux qui n'existaient plus, comme le M23, ont subitement surgi avec plus de vigueur" dit le rapport.

Comparativement à la même époque (avant l'état de siège), la LUCHA estime que le nombre de civils tués a été doublé. 

" En effet, entre septembre 2019 et mai 2021, il y a eu 2153 morts du fait de l'insécurité au Nord Kivu et en Ituri selon les données du KST".  

A elle d'ajouter que :

"La résurgence du mouvement du 23 mars, M23, l'un des groupes armés pro rwandais ayant le plus semé de terreur dans la région. Alors que ce mouvement terroriste avait été défait en 2013 et certains de ses éléments vivaient en Ouganda et au Rwanda, le président Félix Tshisekedi a repris contact avec eux et leur a garanti une amnistie totale ainsi qu'une intégration politico-militaire à en croire la lettre de son proche collaborateur Ibalanky Claude", lit-on dans le même document.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Maniema : des militants de la LUCHA sous menaces de " mort" à Kindu
  • RDC : Félix Tshisekedi sur les traces de Mobutu ?
  • RDC/Doute sur la tenue des élections : "l'action urgente" de Tshisekedi sollicitée


  • leave a reply

    Comments