img

Actualités

Politique

C'est la dernière ligne droite du feuilleton  du scandale sexuel dans la province du Kongo centrale, Alors que  l'Assemblée provinciale ouvre ce lundi à Matadi,une session extraordinaire pour analyser la requête du parquet général demandant des poursuites contre  le gouverneur Atou Matubuana accusé d'être commanditaire du scandale, ayant mis en scène son vice gouverneur Justin Lwemba et son assistante Mimi Muyita. La scène obscène, entre les deux personnes avait été filmée et diffusée sur les réseaux  sociaux au mois d'Août dernier. Le Procureur Général près la Cour de cassation, Flory Kabange,a ensuite adressé à l’Assemblée province un réquisitoire pour obtenir l’autorisation de poursuites contre Atou Matubuana.

Le FCC s'invite dans le dossier 

Bien que n'ayant pas soutenu ce tiquet, Le Front Commun pour Congo a dépêché depuis ce week-end  une équipe à Matadi, pour une mission urgente de 5 jours.  Selon le coordonateur de cette plateforme pro Kabila, ces hauts cadres du FCC vont s'enquérir de la situation politique du Gouvernorat pendant que La Conférence des Présidents, elle avait condamné ce « scandale » et a retiré sa confiance au Gouverneur et vice gouverneur  et les appelant ainsi à démissionner. 

Matubouana et Lwemba ont été  rappelé à Kinshasa puis auditionné par le parquet général près la Cour de cassation, avant de regagner  la ville de Matadi pour connaître leur sort.

Patrick ABELY

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate