img

Actualités

[caption id="attachment_2787" align="alignnone" width=""]Photo de tiersMe Constant Mutamba Président de la NOGEC[/caption]

Le  Président du regroupement politique la Nouvelle Génération pour l'Emergence du Congo Nogec , appelle le procureur  Général près la cour de cassation à se saisir du dossier des trois responsables de la commission électorale Nationale  indépendante,sanctionnés par le Trésor Américain.

Dans une  correspondance adressée à Flory  Kabange, Me Constant Mutamba exorte le PGR  à ouvrir une  information judiciaire à l'endroit de Corneille Nangaa, Norbert Basengezi  Katintima et Marcellin MuKolo   respectivement Président, vice-président  et conseiller  de la  CENI, pour «détournement des fonds électoraux.»

Pour  Constant  Mutamba  les faits  "gravissimes" perpétrés  par ces trois hauts fonctionnaires de l'administration électorale  de la RDC  ont conduit  le gouvernement américain à geler  leurs avoirs et que les raisons rassemblées  étalent leurs faiblesses de gestion du cycle électorale.
 
Par ailleurs la Nogec  encourage  le procureur à  se saisir de cette question pour mener  des enquêtes   en vue  de faire éclater la vérité sur cette affaire.  Les faits reprochés au président de la  CENI et à ses deux collaborateurs  ont une incidence négative  dans la qualité des élections  réalisées en République Démocratique du Congo. Il  suggère   par conséquent que les auditions  de ces trois responsables de la Ceni soient ouvertes au public et médiatisées.
 

Rappelons que le Trésor américain  a annoncé  jeudi 21 mars  dernier que tous les actifs du président de la CENI  sont désormais bloqués, même sanction pour son vice- Président Norbert Basengezi, et Marcellin Mukolo, un de ses conseillers tous   accusées de corruption et d’entrave au processus électoral.

 

Patrick ABELY

 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate