img

Top News

Trending

Paul Kagame. Ph. Tiers

Le président rwandais Paul Kagame a accusé mardi son homologue congolais d'ignorer les "vrais problèmes" qui menacent les relations entre les pays voisins, notamment sur l'échec d'anéantir la rébellion inter-congolais, alors que  une nouvelle guerre s'éclate dans la région des Grands Lacs.

Au cours des dernières semaines, Kagame et le président de la République démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, se sont accusés mutuellement d'avoir soutenu les rebelles à l'Est de la République Démocratique du Congo.

Tshisekedi a déclaré que Kagame soutenait les rebelles du M23 contre son gouvernement.

 Le Rwanda a nié ces allégations et a mis en garde la RDC sur le fait de bombarder sur son territoire sous prétexte de poursuivre les M23.

"Ramener ces accusations, c'est simplement fuir ses responsabilités de président de ce pays(Congo)", a déclaré Kagame dans une interview avec Zain Verjee, lors du forum Economic du Qatar.

En traitant, Félix Tshisekedi d'ignorant, Paul Kagame faisait allusion à son incapacité à faire face aux groupes rebelles dans l'est de la RDC, une menace que les administrations congolaises et les Nations Unies n'ont pas réussi à combattre depuis deux décennies, indique Bloomberg. 

Pour Kagame, il soutient les M23, car dit il qu'il vise à protéger les personnes d'origine rwandaise contre les traitements inhumains au Congo, mais surpris d'être accusé par Tshisekedi de s'opposer à son gouvernement.

"Les Congolais d'origine rwandaise et la manière dont ils ont été traitée au Congo , cette question mérite une attention particulière", a déclaré Kagame, cité par Bloomberg. « Ils ne peuvent pas être traités de la sorte. Si vous considerez les droits de l'homme, alors résoudre leur problème est une question simple"a-t-il conclu.

Le M23 prévoit désormais d'occuper la ville de Goma, selon un rapport du groupe d'experts de l'ONU, cité par bloomberg.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate