Russie : un fidèle du Kremlin nommé à la tête du Bolchoï

Illustration


La rumeur courait depuis un mois, c'est officiel depuis ce vendredi 1er décembre : le gouvernement a nommé à la tête du Bolchoï un soutien de Vladimir Poutine, le chef d'orchestre Valeri Guerguiev. Le précédent directeur du célèbre théâtre de la capitale russe serait parti « de son plein gré » lit-on dans les médias russes.

Son départ de ce poste prestigieux n’était plus qu’une question de temps, en pleine mise au pas accélérée du secteur culturel depuis le début de la guerre en Ukraine. Le partant n’était pourtant pas un critique féroce du pouvoir. Vladimir Ourine avait ainsi signé en février 2022 une lettre ouverte d'artistes appelant, « tous ceux dont cela dépend à arrêter les hostilités » en Ukraine. On a vu condamnation plus directe.

Sous sa direction depuis un an et demi, le Bolchoï s'était mis au pas de ce que le Kremlin appelle toujours « une opération spéciale ». Une première décision avait déjà fait beaucoup de bruit : le retrait au printemps 2022 du ballet de Kirill Srebrennikov sur Noureev, au prétexte qu'il était tombé sous le coup d'un durcissement de la loi interdisant en Russie la « propagande » LGBT+.

Le ballet était basé sur la vie du génie de la danse classique, Rudolf Noureev (1938-1993), qui n'avait jamais fait mystère de son homosexualité. Le spectacle avait eu un grand succès lors de sa première à Moscou en 2017.

Kirill Serebrennikov, lui-même défenseur des LGBT+ et opposé au conflit en Ukraine, a quitté la Russie peu après le lancement de l'offensive du 24 février 2022, comme de nombreux autres artistes et intellectuels. Avaient suivi ensuite de nombreuses déprogrammations d'artistes critiques du conflit.

Une nomination décidée par Poutine

À la mi-novembre, le magazine Forbes rapportait déjà que Vladimir Ourine, dont le mandat devait expirer en 2027, avait écrit « de son plein gré » une lettre de démission adressée au Premier ministre Mikhaïl Mishustine qui l’avait acceptée. La blogueuse Ksenia Sobchak avait, elle, avancé que la décision de le faire partir et de nommer Valéri Guerguiev avait été prise personnellement par Vladimir Poutine.

Le nouveau directeur du Bolchoï n'a lui jamais rien dit sur la décision du président russe d'envoyer ses soldats en Ukraine. Son silence lui a valu d'être boycotté par des orchestres occidentaux. En mars 2022, l'orchestre philharmonique de Munich avait ainsi décidé de le congédier et plusieurs orchestres et festivals en Europe et aux États-Unis avaient, eux, annulé leurs engagements avec le musicien.

Valeri Guerguiev est un proche notoire du Kremlin et soutient ses choix. En 2014, il a signé une lettre de personnalités culturelles soutenant l’annexion de la Crimée. Il a aussi participé à des concerts dans la région d'Ossétie du Sud, une région de Géorgie occupée par la Russie depuis la guerre-éclair de 2008 et en 2016, c’est lui qui dirigeait l’orchestre qui donnait un concert dans les ruines Palmyre avec l'armée syrienne.

Des ONG dénoncent une épuration culturelle

Déjà directeur du théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg depuis 1996, ville où Vladimir Poutine a fait ses débuts en politique au début des années 1990, Valeri Guerguiev devra donc diriger maintenant les deux principales scènes du pays. Le président russe avait suggéré en mars 2022 de fusionner la direction des deux prestigieux théâtres, comme c'était le cas avant la révolution de 1917.

Cette nomination intervient alors que des ONG et médias dénoncent une épuration culturelle en Russie avec la rétrogradation, le licenciement ou la fuite à l'étranger d'artistes ayant critiqué le pouvoir ou en tout cas ne l'ayant pas soutenu publiquement.

D'autres, comme la metteuse en scène Evguenia Berkovitch, la dramaturge Svetlana Petriïtchouk ou encore d'Alexandra Skotchilenko, condamnée mi-novembre à sept ans d'emprisonnement pour une action antiguerre, ont été jetés en prison. À l'inverse, le pouvoir encourage, finance et met en valeur les artistes et productions culturelles, soutenant son offensive contre l'Ukraine et son discours de plus en plus conservateur.

Avec RFI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Le Mali et la Russie solidifient leur rapprochement
  • Minerais stratégiques : un accord conclu entre le Burundi et la Russie
  • Syrie : trois morts, dont un militaire iranien, dans une frappe israélienne

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments