Répression d'une marche de l’opposition : ces gestes et attitude qui rendent Fayulu ''coupable''

Ph droit de tiers


Il circule sur les réseaux sociaux depuis quelque temps une vidéo montrant par-derrière l’opposant congolais Martin Fayulu Madidi intimant de l’ordre lors de leur marche du samedi 20 mai à Kinshasa (RDC), à la population de jeter des pierres sur les éléments de l’ordre qui ont été déployés pour faire respecter l’itinéraire de cette activité donné par les autorités provinciales.

Cette façon d’agir est condamnée par quelques responsables du gouvernement, membres de l'Union Sacrée, tout comme de la société civile. 

Dans un message sur son compte Twitter de ce jeudi 25 mai, le député national Steve Mbikayi traite ceci d’une intention macabre, car selon lui, nul ne peut demander à ses propres enfants de caillasser des policiers armés. Il estime que derrière cet acte, Martin Fayulu cherchait inexorablement à avoir les images de quelques corps à utiliser comme fonds de commerce. 

« En intimant l’ordre aux enfants d’autrui de ramasser les pierres pour pourchasser et lapider les agents de l’ordre, les opposants savaient bien qu’au nom de l’autodéfense un policier blessé userait de son arme. Ils s’attendaient inexorablement à avoir les images de quelques corps à utiliser comme fonds de commerce en paradant devant les caméras des médias internationaux pour annoncer le bilan lugubre et faire le tour des ambassades commercialiser leur nouvel opus : c’est la dictature, Tshisekedi tue (….) pour avoir recouru à cette méthode surannée des années 90 », a-t-il écrit. 

À en croire cette source consultée par Election-net.com, les opposants sont entièrement comptables des bévues policières déplorées en du 20 mai dernier. 

Pour Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, cette vidéo dévoile un petit pan de la violence planifiée et commandée par l’opposition. Il demande en outre que ceux-là, qui avaient condamné la répression policière, prennent aussi le courage de dénoncer et condamner clairement Martin Fayulu pour cet acte « prémédité contre la police. » 

« Miser sur le chaos par peur des élections est une grosse erreur stratégique ! », déclare Muyaya.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Haut-Katanga : la journée internationale de la biologie médicale célébrée à Lubumbashi
  • RDC : la présidence dévoile les profils des prochains ministres avant la sortie du gouvernement
  • RDC : depuis Washington, William Ruto annonce ''le dialogue entre Kinshasa et le M23''


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments