img

Actualités

Politique

Sécurité

L'AFBC de Néné Nkulu avait annoncé une marche ce mardi à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, pour exiger la libération de Ngoy Mulunda. Cette manifestation a connu une répression policière.

Le président de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi condamne " fermement " l’usage des gaz lacrymogènes et tirs à balles réelles contre les manifestants qui réclamaient la libération de Ngoy Mulunda.

"Je condamne fermement l’usage disproportionné de la force et le recours à la violence pour réprimer la manifestation pacifique organisée en faveur de la libération du Pasteur Ngoy Mulunda. Les tirs à balles réelles et l'usage intempestif des gaz lacrymogènes sont injustifiables", lit-on sur son compte Twitter ce mardi 18 janvier 2022.

A signaler que quelques manifestants et élus du peuple ont été brutalisés ce mardi par les éléments de la police lors de cette marche annulée par la mairie de Lubumbashi.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate