img

Actualités

Politique

Au troisième et dernier jour de sa visite en République Démocratique du Congo,le secrétaire général de l'organisation des nations unies a rencontré ce lundi, le président de la république, Félix Tshisekedi. Antonio Guterres a évoqué avec le chef de l'État la situation sécuritaire du pays et particulièrement à l'est,marquée par l'activisme des groupes rebelles locaux et étrangers notamment les Rebelles ougandais de Allied Democratic forces ADF.

Au sortir de l'entretien, le patron de l'ONU annonce que le conseil de sécurité devra décider sur sur un ajustement de la Mission Onusienne en RDC pour améliorer son travail sur terrain,surtout dans l'appui au gouvernement pour arriver à mettre hors d'État de nuire l'ADF qui n'est pas une une menace congolaise mais aussi africaine ou mondiale.
«Nous nous sommes convenus que la MONUSCO va renforcer sa capacité d’action vis-à-vis de l’ADF et sa coopération avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo pour mieux répondre aux attentes de la population face à cette menace qui est non seulement Congolaise, mais aussi internationale a déclaré Antonio Guterres.
«Par ailleurs, le chef de l'ONU salue l'alternance survenu en RDC et annonce que la communauté internationale doit s'unir pour appuyer les efforts congolais pour le renforcement des institutions.
"Il y a un vent d’espoir qui souffle sur la RDC, la communauté internationale doit s’unir pour appuyer le peuple congolais, que cette opportunité soit saisie et qu’elle se transforme dans le renforcement des institutions, développement durable et inclusif, dans la réponse pour l'aide humanitaire "a-t-il ajouté.
Arrive samedi dernier, le chef de l'ONU a déclaré à la presse qu'il a une admiration pour le peuple congolais et que sa visite s'inscrit dans le cadre de témoigner une solidarité à la République Démocratique du Congo.

Patrick Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate