img

Actualités

Politique

Le président congolais, actuel président de l'Union Africaine, Félix Tshisekedi a marqué samedi son désaccord à l'égard du secrétaire générale de l'Union pour la démocratie et le progrès social(UDPS) sur l'accueil populaire du chef de l'État à l'aéroport de N'djili ce lundi malgré la crise du coronavirus qui sévit au pays.

Les membres du parti présidentiel, combattants et combattantes de l'UDPS doivent-ils aller à l’aéroport de N'djili lundi 8 février pour accueillir le nouveau président de l'U.A ? Cette question semble être un point de divergence entre les deux hommes.

À la grande surprise samedi matin, Augustin Kabuya a posté sur son compte facebook une "communication importante" adressée aux combattants conviés à une mobilisation générale à l'aéroport Intl de N'djili afin de réserver un accueil chaleureux au chef de l'État Tshisekedi , élu président de l'U.A

Il a à cette occasion demandé aux structures tant formelles qu'informelles de respecter les gestes barrières avec leur cache nez.

Cependant, selon nos sources, cette pilule ne passe pas à Addis Abeba où se trouve actuellement le président de la République surpris par cette organisation et ordonne qu'elle soit annulée afin de faire respecter l'État d’urgence décrété par ce dernier, ”interdisant tout rassemblement de plus de 20 personnes”.

Quelque heures plus tard, Kabuya annule ce samedi même l'accueil populaire sur instruction du chef de l'État.

Ne pouvant plus organiser cette mobilisation, Augustin Kabuya s'assume et présente ses excuses pour ce désagrément occasionné.

Capture d'écran compte facebook d'Augustin Kabuya, SG de l'UDPS.

La rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate