RDC/Ass.Nat. : silence total à l'USN après la tentative d'assassinat de son candidat unique

Photo d'illustration


En République Démocratique du Congo (RDC), la classe politique a habitué la population à envahir les médias par des déclarations tapageuses du genre : "Nous garantissons de notre soutien indéfectible" ou encore : "Nous condamnons avec la dernière énergie". Et ce, à des différents événements majeurs ou même à l'occasion de rien. Ces devenus, on dirait des refrains dans des déclarations politiques, ou la chanson de Roland, sont monnaie courante dans les différents camps politiques.

Cependant, un fait non anodin, la tentative d'assassinat d'un député national, Vital Kamerhe, potentiel président de l'Assemblée nationale, candidat unique de la coalition présidentielle, à la tête du perchoir de la chambre basse du parlement, membre influent du présidium de ladite coalition, l'Union sacrée de la Nation et alliée de premières heures du président de la République, Félix Tshisekedi, et la mouvance présidentielle est depuis lors conservée silencieuse.

Aucune déclaration de "soutien indéfectible" ni de "condamnation avec la dernière énergie" n'a été faite jusque-là comme il en est d'habitude, ni par le secrétariat ni par le présidium de l'Union Sacrée de la Nation ni moins encore par d'autres acteurs ou regroupements politiques de cette plateforme électorale, à par son parti politique l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) et des partis politiques alliés.

Pour plusieurs observateurs, ce silence pourrait être interprété soit comme la crainte pour les sociétaires de la mouvance présidentielle de s'exprimer sur un sujet sensible, soit un reflet de la méfiance qui caractérisent les acteurs majeurs de cette structure politique ou soit encore que seul le sorte de "l'autorité morale" qui peut concerner les partis et regroupements politiques constituant cette nébuleuse.

Pour rappel, des hommes lourdement armés, ont attaqué aux environs de 4 heures du matin de ce dimanche 19 mai 2024, dans la commune de la Gombe, au coeur de Kinshasa, la résidence du député national et potentiel président de l'Assemblée nationale Vital Kamerhe, un allié de premières heures du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Ces hommes qui ont, selon des sources concordantes, tué deux policiers commis à la sécurité de Vital Kamerhe ne se sont pas seulement limités à sa résidence. Ils ont également fait incursion au Palais de la Nation où se trouve le bureau du président de la République. Dans des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux, on peut les voir habillés en tenues militaires, brandissant le drapeau du Zaïre, l'ancienne appellation de la RDC à l'époque de Mobutu Sese Seko. 

Dans une communication diffusée sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ont confirmé la thèse d'une tentative de coup d'État.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : Félix Tshisekedi de retour au pays par Lubumbashi, voici ce qu'il compte faire
  • L’ONU enquête sur le Pape François
  • RDC : "qui proroge l'État de siège en Ituri et au Nord-Kivu ?"


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments