img

Actualités

En République démocratique du Congo, les équipes engagées dans la riposte contre la Covid-19 font face à des agressions multiples à Kinshasa .

Récemment , 3 prestataires de la zone de santé de Kimbanseke ont été agressés et sequestrés dans un ménage au quartier Maviokele.

Une situation que dénonce les équipes de la riposte qui estiment que ce mouvement de résistance entraînerait la paralysie des activités de surveillance, notamment la recherche active des cas.

Ci-dessous l'intégralité du communiqué:

Multiplication d’agressions des équipes de la riposte contre la Covid-19 à Kinshasa

• Des séquestrations et agressions des équipes de riposte contre la Covid-19 se sont multipliées au niveau de la communauté à Kinshasa ;
• Ce mouvement de résistance entraîne la paralysie des activités de surveillance, notamment la recherche active des cas ;
• Le plus récent a été enregistré dans la zone de santé de Kimbanseke. Il s’agit de l’agression physique des 3 prestataires de cette zone qui ont été séquestrés dans un ménage au quartier Maviokele ;
• On note aussi des menaces des plusieurs Relais communautaires de suivi de contacts suite aux différentes émissions diffusées par la chaîne de télévision Molière à Kinshasa ;
• Une autre équipe de la commission psychosociale, partie au rendu des résultats à deux cas confirmés de la zone de santé de Makala, a été menacée au couteau. Les négociations d’évacuation de ces deux cas ont été engagées depuis 6 jours, mais sans succès.
• La zone de santé de Kimbanseke compte jusqu’au 18 mai 2020 13 cas confirmés de Covid-19, tandis que celle de Makala a 7 cas confirmés

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate