RDC/Affaire Chérubin Okende : l'étrange réaction du camp présidentiel sur les conclusions de la justice

Les réactions sur les conclusions d'enquête liée au décès de Chérubin Okende présentée par le procureur général près la cour de cassation Firmin Mvonde Mambu reste au centre de l'actualité en République Démocratique du Congo.

Si pour les acteurs politiques et sociaux, ces résultats d'enquête ne reflètent la vérité tant attendue, pour le camp présidentiel le travail du parquet reste humain, ''il faut l’accueillir et l’accepter''

Selon, Jean Thierry Monsenepwo, communicateur de l’Union sacrée, « le travail du parquet est humain, c’est-à-dire qu’il ne sera jamais à 100% terminé. À ce stade, je pense qu’il faut l’accueillir et l’accepter. S’il fallait demain qu’il puisse avoir davantage d’éléments à intégrer dans ce travail qui a été fait, ouvrir la brèche, comme l’a dit le gouvernement, il n’y a pas de problème. Mais pour l’instant, nous faisons confiance à notre justice et nous sommes convaincus que le travail qui a été fait a été à la mesure des moyens et des dispositions de notre justice », a-t-il notamment affirmé.

''Le travail du parquet est humain, c’est-à-dire qu’il ne sera jamais à 100% terminé. À ce stade, je pense qu’il faut l’accueillir et l’accepter. S’il fallait demain qu’il puisse avoir davantage d’éléments à intégrer dans ce travail qui a été fait, ouvrir la brèche, comme l’a dit le gouvernement, il n’y a pas de problème. Mais pour l’instant, nous faisons confiance à notre justice et nous sommes convaincus que le travail qui a été fait a été à la mesure des moyens et des dispositions de notre justice. Le crime d’État a été écarté depuis très longtemps, étant donné qu’il n’y avait pas de motif ni de mobile qui pousserait le régime ou les institutions de la République à mettre un terme à la vie de celui qui a été ministre des Transports dans ce pays et député national. Chérubin Okende ne dérangeait en rien le régime, puisque les antithèses qu’il a portées étaient, de manière scientifique et républicaine, acceptables. Je ne vois pas quel serait l’élément qui lierait l’État ou les institutions à la mort de notre regretté frère, Chérubin Okende'', a-t-il fait savoir à radio France Internationale.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Course au gouvernorat du Haut-Katanga : cette ferme interdiction de Moïse Katumbi à ses députés
  • Flash : Salomon Kalonda évacué à Bruxelles
  • M23 : à cœur ouvert, un Katumbiste fait une émouvante proposition à Tshisekedi


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments